PSG : et si le patron s'appelait Javier Pastore ?

  • A
  • A
PSG : et si le patron s'appelait Javier Pastore ?
@ Thomas SAMSON/AFP
Partagez sur :

CAVIAR - L’Argentin, auteur de trois passes décisives mardi contre Metz, rayonne avec le Paris Saint-Germain.

Le Paris Saint-Germain a repris les commandes de la Ligue 1 grâce à son succès contre le FC Metz, mardi soir, en match en retard de la 32e journée de Ligue 1 (3-1). Cette rencontre a été marquée par la prestation une nouvelle fois énorme du milieu de terrain parisien Javier Pastore. "El Flaco" ("le maigre") a rayonné sur la rencontre, comme en témoignent ses trois passes décisives adressées à Marco Verratti, Edinson Cavani et Gregory Van der Wiel. Et si Paris est sur une série de cinq victoires consécutives en Ligue 1, l’Argentin y est pour beaucoup...



"Le meilleur joueur de Ligue 1" pour Thiago Silva. Impliqué dans 12 des 13 derniers buts parisiens, Javier Pastore, inconstant au possible depuis son arrivée en 2011 contre un chèque de 42 millions d’euros, rayonne enfin depuis quelques mois. Qu’il soit positionné dans un couloir dans le Sacro-saint 4-3-3 de Laurent Blanc ou au milieu de terrain dans un rôle de "10 à l’ancienne", l’international argentin est couvert d’éloges par la presse mais également par ses partenaires. "C’est le meilleur joueur de la Ligue 1", a ainsi affirmé sans la moindre hésitation son capitaine Thiago Silva au micro d'Europe 1. "Alexandre Lacazette (attaquant de Lyon, ndlr) a beau faire une belle saison, le meilleur c’est 'El Flaco',  le joueur le plus important du PSG."

Plus important même que Zlatan Ibrahimovic ? Affirmatif pour le capitaine parisien : "C’est lui qui donne les ballons à Zlatan. Si on n’a pas un joueur comme Javier pour donner des ballons à Zlatan, c’est difficile de marquer." Même son de cloche du côté de Florent Malouda, adversaire d’un soir et qui a pourtant connu de sacrés joueurs dans ses anciens club. "C’est un joueur de classe mondiale, qui arrive à faire basculer les matches", note l'ancien joueur de Chelsea au micro d'Europe 1. "Avec un minimum de liberté, il arrive à vous faire des gestes qui sortent de l’ordinaire."

Pour Blanc, il peut encore faire mieux. Pastore a été porté aux nues par ses coéquipiers et ses adversaires, mais pas par… Laurent Blanc. L’entraîneur du PSG maintient la pression sur son joueur. "Il en fait beaucoup (des passes décisives, ndlr), il aurait pu en faire plus aujourd’hui. Mais lui est sur la brèche depuis 10 ou 12 matches. Il est sollicité plus que de raison", estime l’entraîneur cévenol. "Je pense que ce soir il a fait un très bon match à l’image de l’équipe. Mais je pense qu’il aurait pu être meilleur. Il a mal géré deux ou trois situations par manque de lucidité." Mais Blanc ne lui en tiendra pas rigueur. Car il sait qu'"El Flaco" lui garantit quelques nuits d'ivresse...

>> LIRE AUSSI - Quelle équipe pour le PSG la saison prochaine ?