Pourquoi la Ligue 1 est devenue incontournable

  • A
  • A
Pourquoi la Ligue 1 est devenue incontournable
@ MAXPPP
Partagez sur :

FOOT - Longtemps à la traîne, le championnat de France a désormais des atouts à faire valoir.

Fans de football, délaissez Liga, Premier League, Serie A et autre Bundesliga pour vous mettre à la Ligue 1 ! Longtemps à la traîne par rapport à ses voisins espagnol, anglais, italien et allemand, le championnat de France est désormais tendance. Au point que, on l’affirme, la Ligue 1 sera le championnat le plus intéressant de la saison 2013-2014. Démonstration en quatre points.

• Les meilleures recrues d’Europe

Falcao à Monaco (930x620)

© REUTERS

C’est sans doute le point le plus spectaculaire. C’est bien la Ligue 1 qui a enregistré les transferts les plus chers du mercato avec l’Uruguayen Cavani, acheté 64 millions d’euros par le PSG, et le Colombien Falcao, pour lequel Monaco a déboursé la bagatelle de 60 millions d’euros. Le club du Rocher s’est même permis de griller la politesse aux grosses écuries européennes, désireuses elle aussi de recruter le prodige de l’Atletico Madrid. Une preuve que le championnat de France est devenu attractif pour les plus grandes stars du ballon rond. Ce ne sont pas James Rodriguez, acquis par Monaco pour 45 millions d’euros, et Marquinhos, acheté 35 millions par le PSG, qui diront le contraire.

• Les meilleurs jeunes

thauvin
Les futurs talents sont en France. Si, si. Lucas Digne (PSG), Florian Thauvin (Lille) ou Jean-Christophe Bahebeck (Valenciennes) sont même attendus au tournant après leur victoire en Coupe du monde des -20 ans cet été. Et ils ne sont pas seuls. Le Parisien Adrien Rabiot (18 ans) et le Niçois Neal Maupay (16 ans), frappent déjà à la porte. Impatient de jouer, le premier a quitté temporairement Paris en janvier pour être titulaire à Toulouse, alors que le second compte déjà quatre buts en dix-neuf matches de L1.

• Le plus fort suspense

messi, ronaldo

© Reuters

Il est des championnats où l’identité du futur champion laisse peu de place au doute. Difficile ainsi d’imaginer que le Bayern Munich laisse échapper le titre de champion d’Allemagne. En Espagne, le Real Madrid et Barcelone devraient encore lutter seuls pour le titre, qu’ils se partagent depuis maintenant 10 ans. En Angleterre, Manchester United (5 titres) et Chelsea (3) semblent seuls depuis neuf ans, seulement dérangés une saison par Manchester City (2012). Chez nous, c'est ouvert. A peine promu, Monaco vise déjà la place centrale du podium… que Marseille et Lyon n'ont pas non plus totalement abandonnée. Et gare à l'outsider à qui tout sourit, comme Lille en 2011 et Montpellier en 2012.

• Une moyenne de buts en constante progression

Zlatan Ibrahimovic, 930

© MAXPPP

Disons-le tout net, en la matière, avec 2,54 buts par match de moyenne en 2012-2013, la France reste à la traîne. Mais si l’intouchable Allemagne reste loin devant (2,93), la Ligue 1 se rapproche sensiblement de la Serie A italienne (2,64). Et peut même espérer faire mieux que son rival transalpin durant l’exercice à venir. La moyenne des buts marqués par match du championnat de France est en effet en constante progression. De 2,13 en 2005-2006, la moyenne est passée à 2,26 en 2008-2009, puis à 2,34 en 2010-2011, et enfin 2,54 la saison passée, grâce en partie aux 30 buts inscrits par Zlatan Ibrahimovic (photo). De quoi assurer définitivement le spectacle sur les pelouses françaises.