Danger anglais pour Monaco

  • A
  • A
Danger anglais pour Monaco
@ REUTERS
Partagez sur :

CHANCE AU TIRAGE - L'AS Monaco, premier de son groupe en Ligue des Champions, va éviter les cadors européens mais peut tout de même tomber sur un adversaire coriace.

Le club de la Principauté n'est pas sur une voie royale, mais il s'est évité des sueurs froides. Premier de son groupe en Ligue des champions, l'AS Monaco affrontera un deuxième de poules en huitièmes de finale. Les adversaires potentiels des Monégasques, qui seront tirés au sort lundi prochain, ne sont pas tous des ogres sur la scène européenne, mais ils possèdent tout de même de solides arguments. Parmi les six équipes que Monaco peut affronter au prochain tour, les deux clubs anglais paraissent un ton au-dessus.

>> LIRE AUSSI - Ligue des Champions : Monaco s'invite en huitièmes

Nasri

© REUTERS

Manchester City : Nasri en vedette. Le champion d'Angleterre en titre est l'adversaire potentiel le plus dangereux pour les Monégasques. Les Citizens ont arraché leur qualification pour les huitièmes de finale grâce à une solide victoire sur le terrain de l'AS Roma (2-0), lors de la dernière journée de la phase de groupes. Principal artisan de ce succès : un certain Samir Nasri, auteur d'un but et d'une passe décisive en Italie. Le milieu de terrain offensif français aurait à cœur de briller dans l'hexagone, lui qui est écarté des Bleus depuis cet été.

>> LIRE AUSSI - Samir Nasri qualifie Manchester City

Wenger en conférence de presse (930x620)

© REUTERS

Arsenal : Wenger de retour en Principauté ? Pour Arsène Wenger, le coach d'Arsenal, une confrontation face à Monaco serait forcément spécial. L'Alsacien a entraîné le club de la Principauté entre 1987 et 1994, et y a remporté un championnat de France (1988) et perdu une finale de Coupe des Coupes (1992). Mais l'heure n'est pas à la nostalgie pour Arsène Wenger. L'entraîneur est contesté par ses propres supporters, déçus des résultats du club, seulement 6e en Premier League. La Ligue des Champions pourrait lui offrir un peu de répit.
Pogba

© REUTERS

La Juventus Turin : grande en Italie, petite en Europe. Oui, la Juventus paraît plus abordable qu'Arsenal. Aussi étonnant que cela puisse paraître, le leader actuel de la Serie A montre deux visages totalement opposés. En Italie, la Juve est impériale et ne laisse que des miettes à ses adversaires. Mais les triples champions en titre se liquéfient sur la scène européenne. Les Turinois avaient été éliminés en phase de poules la saison dernière et se sont difficilement qualifiés cette année, derrière l'Atletico Madrid. Danger toutefois : avec Pogba, Vidal, Tevez ou encore Pirlo, la Juve ne manque pas de talent.

FC Bâle : la surprise n'en est plus une. Les joueurs du FC Bâle sont moins connus que leurs homologues turinois mais ils ont fait trembler l'Angleterre. Le leader du championnat suisse a tout simplement éliminé le FC Liverpool en phase de groupes, grâce à un match nul sur la pelouse d'Anfield (1-1). Une performance surprenante à première vue, tant la formation helvète est peu connue. Mais le FC Bâle avait déjà réussi à battre Chelsea par deux fois la saison dernière, en matches de groupes, et avait éliminé Tottenham il y a deux ans en Ligue Europa. Prendre les Suisses à la légère, c'est être certain d'échouer.

Huntelaar, la main heureuse

Schalke 04 : le fantôme de Gelsenkirchen. L'AS Monaco connait parfaitement le stade de Schalke 04. En effet, c'est à Gelsenkirchen que le club de la Principauté avait perdu la finale de la Ligue des Champions 2004 face au FC Porto (0-3). Si l'effectif monégasque a totalement changé, la Veltins Arena est une enceinte toujours aussi passionnée pour son équipe. Les Allemands, actuellement 5e de Bundelsiga, peuvent compter sur leur redoutable buteur néerlandais, Klaas-Jan Huntelaar.

Luiz Adriano, auteur d'un quintuplé (640x640)

© REUTERS

Shakhtar Donetsk : les artistes brésiliens. Eux aussi possèdent un attaquant de très haut niveau. Les Ukrainiens du Shakhtar Donetsk comptent dans leur rang le meilleur buteur cette édition de la Ligue des Champions : Luiz Adriano. Le Brésilien, qui a inscrit neuf buts dans la compétition, avait notamment signé un quintuplé contre le Bate Borisov. Ses compatriotes Douglas Costa et Alex Teixeira seront aussi à surveiller. Mais la défense Monaco, qui n'a encaissé qu'un petit but en phase de groupes, possède aussi de solides arguments.