Paris : une enquête sur Bastia-Sochaux

  • A
  • A
Paris : une enquête sur Bastia-Sochaux
@ MAXPPP
Partagez sur :

COUPE DE FRANCE - Le club corse s'était imposé (4-1), le 7 janvier dernier, en 32es de finale.

Une enquête a été ouverte sur des paris anormaux qui auraient pu être pris sur le 32e de finale de Coupe de France entre Bastia et Sochaux (4-1), le 7 janvier dernier. "Cette rencontre fait partie des alertes que l'on étudie et nous déciderons s'il y a lieu de transmettre un signalement au Parquet de Paris", a expliqué Jean-François Vilotte, président de l'Autorité de régulation des jeux en ligne (Arjel).

Des "paris bizarres" enregistrés à l'étranger

Le Journal du Dimanche, qui a révélé l'information, explique que c'est le "montant anormalement élevé des paris pour une telle rencontre, notamment à l'étranger, qui a donné l'alerte". "On a revu le match, interrogé les officiels de la rencontre : l'éthique n'est pas en cause. Pour le reste, nous n'avons pas la capacité d'enquêter sur des paris bizarres enregistrés à l'autre bout du monde", explique dans le JDD Jean Lapeyre, directeur général adjoint de la Fédération française de football en charge des affaires juridiques. Lors de ce match, Bastia avait ouvert le score après trente secondes de jeu.

Le président de l'Arjel a confirmé que l'alerte sur Bastia-Sochaux avait fait l'objet d'un "travail en réseau avec l'AAMS", le régulateur italien avec lequel l'Arjel a signé une convention à l'été 2011. Cette alerte sur la rencontre Bastia-Sochaux rappelle les soupçons de fraude aux paris sur la rencontre de Ligue 2 Tours-Grenoble, fin avril 2011.