Matuidi : "On est tombé sur plus fort que nous"

  • A
  • A
Matuidi : "On est tombé sur plus fort que nous"
@ Martin BUREAU/AFP
Partagez sur :

RÉACTION - A l'image de Blaise Matuidi, les joueurs du PSG ont fait part de leur déception après la défaite contre le Barça.

Il a rapidement récupéré le brassard de capitaine après la sortie sur blessure de Thiago Silva, à la 21e minute de jeu. Il ne pouvait pas être mieux porté. Dans la soirée cauchemar qu'a connue le PSG face au FC Barcelone (1-3), mercredi soir, en quarts de finale aller de la Ligue des champions, Blaise Matuidi a été l'un des seuls à surnager, aux côtés d'un Javier Pastore qui, lui non plus, n'a pas ménagé sa peine.

A l'issue de la rencontre, conclue sur le score de 3-1 pour les Catalans, l'international tricolore a reconnu la supériorité de l'adversaire du soir. "On est tombé sur plus fort que nous, le Barça nous était supérieur", a reconnu l'ancien milieu de terrain de Saint-Etienne. "On perd aussi Thiago Silva, c'est difficile. On peut toujours dire qu'on aurait pu faire mieux, mais aujourd'hui (mercredi), Barcelone était plus fort que nous. C'est une équipe redoutable offensivement, qui a eu un maximum de réussite, pas nous. On a quand même joué avec une équipe différente, des joueurs importants étaient absents. C'est sûr que quand on joue diminué comme ça, c'est difficile."

Blanc face au Barça (960x640)

© F.Fife/AFP

Blanc refuse de parler des absents. Mercredi soir, Matuidi a évolué au milieu du terrain avec deux partenaires presque inédits cette saison, Yohan Cabaye et Adrien Rabiot (La seule fois où ces trois-là avaient débuté ensemble, le OSG avait perdu 4-2 à Bastia, ndlr). Les deux titulaires habituels à ses côtés, les Italiens Thiago Motta et Marco Verratti, ont regardé le match depuis la tribune présidentielle. Le premier était blessé, le second suspendu, tout comme Zlatan Ibrahimovic. Mais l'entraîneur parisien, Laurent Blanc, a refusé de commenter les absences de mercredi.

"Je ne veux pas parler de ceux qui auraient pu être là", s'est irrité le technicien parisien en conférence de presse. "Ce soir (mercredi soir), il y a eu un match, avec des joueurs, des forces présentes sur le terrain et voilà. Analysons ce match-là. Je m'aperçois que, quand une équipe fait courir l'autre, quand une équipe fait reculer l'autre, elle a quand même plus de chances de gagner, notamment avec un trio offensif qui est plein de qualités. Barcelone a été très bon mais mes joueurs ont tout donné. Ils ont tout donné, d'où la déception en fin de match car ils ont le sentiment qu'ils ne pouvaient pas faire mieux ce soir (mercredi soir). Ça, c'est une vraie analyse et arrêtons de penser à ce qui aurait pu se passer avec d'autres joueurs sur le terrain."

Pourtant, même les adversaires ont reconnu que le PSG de mercredi soir n'avait pas grand-chose à voir avec celui qui les avait battus en septembre dernier (3-2). "C'est vrai qu'il leur manquait des joueurs importants et cela s'est vu", a ainsi confié Luis Suarez, auteur d'un doublé avec, sur les deux buts, un petit pont sur David Luiz.

Blessé le 5 avril dernier à Marseille (2-3), le défenseur brésilien devait être absent quatre semaines. Bienfait de la médecine russe, comme l'a détaillé le quotidien Le Monde, il était pourtant de retour dans le groupe et a même dû rapidement entré sur la pelouse, en remplacement de Thiago Silva. Il s'y est fait humilié deux fois par Suarez, devenant le symbole d'un PSG dépassé physiquement mais aussi techniquement.

>> LIRE AUSSI - PSG-Barça : les Parisiens dépassés à tous les niveaux

>> LIRE AUSSI - Le film du match : le PSG chute lourdement face au Barça