Ligue 1 : un match nul cruel pour Marseille contre Lyon

  • A
  • A
Ligue 1 : un match nul cruel pour Marseille contre Lyon
@ AFP / BERTRAND LANGLOIS
Partagez sur :

HISTOIRE DE LIGNE - L'OM a largement dominé le choc de Ligue 1 contre l'OL (0-0) dimanche soir. Un match marqué par un but refusé après une action confuse.

Au coup de sifflet final, l'ensemble des joueurs marseillais s'est précipité sur l'arbitre. Après le match nul et vierge entre l'OM et l'OL (0-0), dans le choc de la 29e journée de Ligue 1, les Phocéens ont laissé éclaté leur frustration. La raison ? Un but refusé à Ocampos à la 84e minute de jeu, après une action confuse qui va faire énormément parler. Les Marseillais se sont créé les meilleures occasions durant toute la partie, avec notamment un poteau de Gignac (70e). Mais après le carton rouge de Morel (85e), les Lyonnais ont dominé la fin de cette superbe rencontre de très haute intensité et auraient même pu réaliser le hold-up parfait, sans deux arrêts de Mandanda. Grâce à ce match nul, l'OL reste leader avec deux points d'avance sur le PSG et quatre points sur l'OM.

L'OM vainqueur aux points. Comme au match aller, les hommes de Marcelo Bielsa auront donc largement dominé les débats. Et comme à Gerland, ils sont tombés sur un très grand Anthony Lopes. Le gardien lyonnais a d'abord repoussé une frappe à bout portant de Gignac (2e), avant de remettre ça sur une puissante tête de l'attaquant marseillais au pied de son poteau gauche (28e). Et quand Lopes a été battu, c'est le poteau qui a sauvé l'OL. Sur une bourde de Umtiti, Gignac est parti seul au but mais sa frappe a alors échoué sur la base du montant lyonnais (70e).

Un but injustement refusé. Le tournant de la rencontre a cependant eu lieu à la 84e minute. Après un centre de la gauche, Lucas Ocampos s'est jeté pour pousser le ballon mais a trouvé (encore) Lopes sur sa trajectoire. Mais sur les ralentis, le tir du milieu offensif argentin a bel et bien franchi la ligne. Malgré les protestations des joueurs marseillais, le but n'a pas été accordé par l'arbitre de la rencontre. A la décharge de l'homme en noir, il était absolument impossible pour lui ou ses assistants de le voir, alors que Ocampos et Lopes étaient à la lutte sur la ligne de but.



Lyon garde ses distances. Dans la foulée de cette action litigieuse, la tension est montée de plusieurs crans dans un stade Vélodrome incandescent, qui a battu son record d'affluence dimanche soir (62.832 spectateurs). Jérémy Morel a été expulsé pour un violent tacle sur Maxime Gonalons (86e), obligeant ses partenaires à subir les derniers assauts lyonnais. A deux reprises, Corentin Tolisso a été tout proche de marquer, mais Steve Mandanda s'est interposé à chaque fois avec brio. Si l'OL n'a pas réalisé le hold-up parfait, il peut largement se satisfaire de ce résultat. Lyon reste leader, avec 58 points, deux unités devant le PSG, battu à Bordeaux, et quatre longueurs devant son adversaire du soir.

>> LIRE AUSSI - Le PSG tombe de haut à Bordeaux

>> LIRE AUSSI - Hubert Fournier est-il le meilleur coach de Ligue 1 ?