OM : Deschamps est-il en danger ?

  • A
  • A
OM : Deschamps est-il en danger ?
@ MAXPPP
Partagez sur :

LA POLEMIQUE - L'OM, éliminé de la Coupe de France mardi, est en pleine tourmente.

Battu en prolongation, mardi, par le club de Quevilly (National, 3-2 a.p.), l'Olympique de Marseille a enregistré sa septième défaite d'affilée. "J'ai un sentiment de honte", a dit Didier Deschamps, l'entraîneur phocéen, qui a également ajouté : "je suis reponsable". Face à la série actuelle de mauvais résultats, la position de "DD" pourrait-elle être mise en danger et ce, malgré la qualification de l'OM pour les quarts de finale de la Ligue des champions ? Le service des sports d'Europe 1 en débat.

OUI : "Il ne faut jamais croire un président de club"

Cyrille de la Morinerie, du service des sports d'Europe 1

Deschamps et Labrune (930x620)

© MAXPPP

"Il ne faut jamais croire un président de club. C’est la mémoire collective qui nous impose la prudence. Lorsque Vincent Labrune affirme publiquement son soutien à Didier Deschamps, c’est forcement mauvais signe. Au soir de la défaite d'Auxerre face à Evian Thonon-Gaillard, le Président de l’AJA, Gérard Bourgoin, avait expliqué que "rien ne se ferait sans Laurent (Fournier ndlr)". Le lendemain, le président, à peine gêné par son gros mensonge de la vieille, annonçait qu’il se séparait de son entraîneur. Idem à Sochaux lorsque le président du club avait démenti le départ de "Mecha" Bazdarevic. Moins d’une semaine plus tard, le coach bosnien était licencié. L’OM est à l’agonie en championnat et a frisé le ridicule après sa piteuse élimination en Coupe de France. Sa qualification pour les quarts de finale de la Ligue des champions est l’arbre qui cache la forêt. Il n’y aura sans doute pas de révolution dans les prochains jours. Mais ne soyons pas dupes. Sans amélioration des résultats, les jours de l’entraîneur de l’OM sont comptés et même son statut de technicien respecté et qualifié ne pourra le protéger. Il faut maintenant espérer pour Deschamps un nouveau départ, un sursaut à Nice et un miracle en Ligue des champions (face au Bayern Munich ndlr)..."

NON : "dans l’immédiat, pas grand-chose à craindre"

Pascal Normand, du service des sports d'Europe 1

Didier Deschamps (930x620)

© REUTERS

"Tous les entraîneurs finissent un jour par tomber. C’est la loi du genre dans cette profession. La seule inconnue, c’est la date. Et dans l’immédiat, Didier Deschamps n’a pas grand-chose à craindre. Pour une raison simple : Marseille a une très belle fin de saison à jouer et un calendrier trop dense pour laisser sur le bas-côté son entraîneur. Le timing serait très mal choisi. Après Nice, le week-end prochain, les Olympiens affronteront successivement le Bayern en Ligue des Champions, Montpellier, de nouveau Munich, Paris et Lyon en finale de la Coupe de la Ligue ! Imaginez un peu, beaucoup même, je vous l’accorde, que l’OM signe un sans-faute durant cette période ! Quevilly et les cinq défaites consécutives en championnat passeraient vite aux oubliettes. De la honte à la gloire, le football français n’en serait pas à son premier grand écart. Mais si, en revanche, la série noire s’installait durablement, quelles seraient les chances de survie de "DD" alias "Durée Déterminée" ? En septembre dernier, alors que le début de saison de l'OM était déjà calamiteux, le président Vincent Labrune avait lancé cette formule pour évoquer la confiance qu'il porte à son entraîneur : "il a les clés et pour longtemps". Alors président, six mois, est-ce que ça fait longtemps ?"