OM-Bayern : de l'inédit et Ribéry

  • A
  • A
OM-Bayern : de l'inédit et Ribéry
@ Montage REUTERS
Partagez sur :

LIGUE DES CHAMPIONS - L'OM affrontera le Bayern Munich en quarts de finale de l'épreuve.

Franck Ribéry souhaitait retrouver son ancien club, l'Olympique de Marseille, en quarts de finale de la Ligue des champions. Son vœu a été exaucé. Ainsi en a décidé le tirage au sort du tableau final de l'épreuve, réalisé vendredi midi, à Nyon, par Paul Breitner, ancien avant-centre du club bavarois. A la fin du mois, Ribéry retrouvera donc le Stade Vélodrome, qu'il a fréquenté durant deux saisons, de 2005 à 2007.

Il s'agira de retrouvailles mais aussi d'une première puisque l'OM et le Bayern Munich ne se sont jamais affrontés en Coupe d'Europe. La seule rencontre entre les deux clubs remonte au 10 janvier 2007, en match amical. Le Bayern l'avait emporté à l'issue d'un match débridé (4-3). Ribéry était alors du côté marseillais...

Bracigliano dans les buts au Vélodrome

"A partir du moment où on arrive en quarts de finale, on a forcément des équipes redoutables", a jugé Steve Mandanda sur Eurosport. "On a hâte d'y être parce que c'est un match important." Exclu lors du huitième de finale retour, face à l'Inter Milan, le gardien de l'équipe de France ne participera pas au match aller, où il cédera sa place dans les buts à Gennaro Bracigliano. L'ancien portier de Nancy aura fort à faire face à l'armada offensive du Bayern. Car le club bavarois, ce n'est pas seulement Ribéry. C'est aussi Arjen Robben, Thomas Müller ou encore Mario Gomez, auteur d'un quadruplé lors du match retour face au FC Bâle, mardi (7-0). C'était trois jours après un premier "sept d'or", face à Hoffenheim, lors de la 25e journée de championnat (7-1)...

Répéter l'exploit de Dortmund

Malgré la qualité de l'adversaire (et son extrême motivation puisque la finale aura lieu à Munich), il y a des motifs d'espoir pour l'OM, qui a évité les deux géants de ce Top 8 européen, le Real Madrid et le FC Barcelone. Le Bayern a déjà perdu six fois en Bundesliga cette saison et pointe à cinq points du Borussia Dortmund. Le même Borussia Dortmund que l'OM a éliminé de la Ligue des champions cet automne, en le battant à deux reprises (3-0, 3-2). Pour l'OM, Munich, c'est aussi le lieu de la victoire européenne, face à l'AC Milan, le 26 mai 1993. Ce match aura donc une saveur particulière pour le club phocéen et pour sa propriétaire Margarita Louis-Dreyfus, dont le défunt mari, Robert-Louis, avait toujours voulu faire de l'OM le "Bayern du Sud"...

Vers un Real-Barça en finale ?

En cas de qualification, l'OM affronterait en demi-finales le vainqueur de l'étonnante rencontre entre le "petit Poucet", l'Apoel Nicosie, et l'un des deux géants, le Real Madrid, leader de la Liga. C'est là aussi  l'une des leçons à retenir de ce tirage au sort : le clasico entre le Real et le Barça ne peut avoir lieu qu'en finale. En effet, le club catalan a été placé dans la partie de tableau opposée à celle de son grand rival.

Comme lors de la phase de poules (2-2, 3-2 pour le Barça), les Blaugrana affronteront l'AC Milan en quarts de finale avant de défier éventuellement en demies le vainqueur du dernier quart de finale entre Benfica et Chelsea. Real-Barça le 19 mai prochain, en finale, à Munich ? La presse espagnole ne parle déjà que de cette éventualité.