Aulas dézingue l'arbitrage après OL-PSG

  • A
  • A
Aulas dézingue l'arbitrage après OL-PSG
@ AFP
Partagez sur :

MAUVAIS JOUEUR ? - Le président de l'Olympique Lyonnais Jean-Michel Aulas était très remonté contre l'arbitrage après le match nul entre l'OL et le PSG (1-1). 

C'est devenu une habitude pour Jean-Michel Aulas. Après le match nul (1-1) concédé par son équipe contre le PSG, le président de l'Olympique lyonnais a, une fois de plus, critiqué l'arbitrage. Il a notamment regretté que l'arbitre ait oublié de siffler des penalties pour l'OL, alors qu'il en a accordé un à Paris.

>> LIRE AUSSI - L'OL et le PSG dos à dos (1-1)

"Le bouffon de la soirée". "Je suis très agacé. Quand on m'explique que ce n'est pas une main qui mérite penalty (en l'occurrence celle du Parisien Blaise Matuidi dans sa surface en première période, ndlr), je pense qu'on me prend pour un idiot et je n'aime pas qu'on me prenne pour le bouffon de la soirée", a vivement réagi Jean-Michel Aulas au micro de Canal + après la rencontre. 



Pas de penalty sur Verratti ? Interrogé dans un premier temps sur le penalty donné à retirer par M. Turpin à Ibrahimovic, Jean-Michel Aulas ne s'est guère voulu disert. "Tant que l'on appliquera les règlements sans aucune appréciation, sans aucun état d'âme, on se risque éventuellement à un certain nombre d'analyses. J'aurai aussi voulu revoir le penalty sur Lindsay, la main décollée (de Matuidi) en première mi-temps, et le penalty indéniable sur Yohann Gourcuff", a-t-il répondu, préférant donc revenir sur les actes qu'il juge manqués de l'arbitre. Après son passage sur Canal +, le "boss" de l'OL s'est visiblement fait un avis sur le penalty parisien. Un avis qu'il a partagé sur son compte Twitter



Aulas voulait un "carton rouge pour Cavani". Aulas aura du mal à digérer ce match nul. Pour lui, Edinson Cavani aurait mérité un carton rouge pour avoir trop provoqué l'arbitre du match, Clément Turpin. JMA estime également qu'un penalty aurait pu être sifflé sur Yoann Gourcuff (pour une charge de David Luiz, nldr). En tout, le président des Gones a listé cinq grosses erreurs d'arbitrage. 



"Il vaut mieux en sourire qu'en pleurer, mais dès fois on a envie de pleurer", a conclu Jean-Michel Aulas sur Canal +. Avec ce nul, Lyon demeure en tête de la Ligue 1 après 24e journées, avec deux points d'avance sur Marseille et Paris.