Neymar rejoint Messi au FC Barcelone

  • A
  • A
Neymar rejoint Messi au FC Barcelone
@ REUTERS
Partagez sur :

TRANSFERTS - Le Brésilien a annoncé samedi qu'il évoluerait au Barça la saison prochaine.

Son club de Santos lui avait laissé le choix : le Real ou le Barça. Finalement, Neymar a annoncé samedi soir sur son compte Instagram qu'il avait choisi les Blaugrana. Europe1.fr détaille les conséquences d'un choix aussi étonnant qu'excitant.

Plutôt avec Messi que contre lui. Au sortir d'une saison relativement décevante (le Barça, champion, a été rossé par le Bayern en demi-finales de la Ligue des champions tandis que le Real, deuxième de la Liga, a échoué en demies de la C1 et en finale de la Coupe du Roi), les deux géants d'Espagne entendaient lancer leur saison 2013-14 avec un gros coup : le recrutement de Neymar, la pépite brésilienne, annoncée comme le futur Pelé. Le Barça avait depuis longtemps jeté son dévolu sur Neymar : le Real, qui s'était déjà intéressé au phénomène en 2005, a joué la surenchère. Finalement, l'attaquant de Santos, laissé libre par son club de choisir sa future destination, a fait le choix de jouer avec Messi plutôt que contre lui. Et voilà donc les deux joueurs au plus grand potentiel marketing selon le magazine américain Sport Pro réunis au sein de la même équipe. Annoncé sur le déclin, le Barça entend relancer sa "Dream Team" dès juillet prochain...

Neymar avec Messi (930x620)

© REUTERS

Messi-Neymar, artistes associés ? Messi et Neymar dans la même équipe, cela tient du fantasme. Mais les fantasmes résistent-ils longtemps à la réalité ? Depuis son avènement, Messi a souvent eu des difficultés à évoluer avec une star de sa dimension. Il y eut le Camerounais Samuel Eto'o et surtout le Suédois Zlatan Ibrahimovic, resté une seule saison en Catalogne. Désormais installé à la pointe de l'attaque catalane, Messi ne devrait pas abandonner cette position, lui qui n'a de cesse d'affoler les statistiques. Neymar devrait donc évoluer sur un côté, en complément de Messi, là où le bât a souvent blessé cette année au Barça.

Néanmoins, la propension de Neymar à dribbler et à aller vers le but fait douter certains observateurs de la réussite de cet attelage de talents.  Johan Cruyff en personne, grand philosophe du jeu barcelonais, a émis des doutes sur la réussite de cet incroyable duo : "je ne sais pas si deux capitaines peuvent s'entendre à bord d'un même bateau". Ce sera tout le défi de l'entraîneur du Barça, Tito Vilanova, l'an prochain : faire avancer le paquebot dans une seule et même direction : celle qui conduit vers le sommet de l'Europe.

Neymar avec Santos (930x620)

© REUTERS

Des garanties à apporter. A la différence de Ronaldo et de Ronaldinho, les deux dernières grandes stars brésiliennes à avoir évolué au Barça, Neymar va faire le grand saut en Europe sans avoir pris de marche-pied. Ronaldo avait enquillé les buts au PSV Eindhoven tandis que "Ronnie" s'était rodé aux défenses européennes pendant deux saisons avec le PSG. A 21 ans, Neymar va évoluer tout de suite au top niveau avec le Barça, six fois demi-finaliste de la Ligue des champions lors des six dernières éditions. Cet élément sportif semble avoir pesé dans la balance puisque le Real lui proposait un contrat sensiblement supérieur avec 11 millions d'euros annuels contre 7 millions pour le Barça. Neymar va débarquer en Catalogne fort d'un palmarès déjà bien étoffé, avec notamment une Copa Libertadores et des statistiques spectaculaires (137 buts en 221 matches). Mais, comme le soulignait en mars dernier Joey Barton avec son élégance habituelle, Neymar n'a pas encore fait la démonstration de ses qualités au top niveau mondial. Pour lui va commencer la mission la plus difficile : démontrer qu'il est bien le digne héritier de Pelé, là où des joueurs comme Robinho ou Pato ont échoué.

Neymar face à Messi (930x620)

© REUTERS

Adversaires lors du Mondial 2014. Avec la perspective de la Coupe du monde, la saison 2013-14 s'annonçait déjà excitante. Mais le transfert de Neymar vers le Barça lui donne encore une tout autre saveur. En effet, Neymar est attendu comme la star n°1 de ce Mondial. Véritable icône au Brésil, où il apparaît dans de multiples publicités et où son style capillaire est copié, Neymar va donc "préparer" cette Coupe du monde, "sa" Coupe du monde, dans les rangs du Barça, aux côtés de la star du rival argentin. Pour beaucoup, dont le roi Pelé en personne, ce départ pour le Vieux Continent est un bon choix, alors que Neymar tarde à passer la surmultipliée, notamment avec le Brésil.

Retombée à la 19e place du classement Fifa, la Seleçao a déçu lors de ses dernières sorties amicales, avec un Neymar qui n'a pas toujours paru très inspiré. Dans un nouvel environnement plus concurrentiel (et peut-être plus professionnel aussi) et au sein d'un championnat compétitif, Neymar pourrait atteindre une nouvelle dimension. C'est sans doute la condition sine qua non pour que le Brésil soit compétitif à domicile, notamment contre... l'Argentine de Lionel Messi, qui sera l'une des favorites de la compétition avec l'Allemagne et l'Espagne.