Nantes-Monaco : l'étonnant choc

  • A
  • A
Nantes-Monaco : l'étonnant choc
@ Montage MAXPPP
Partagez sur :

LIGUE 1 - L'affiche de la 14e journée oppose deux promus aux moyens guère comparables.

Gakpé (930x620)
4 contre 3. Nantes-Monaco, programmé dimanche soir (21h00), est le choc entre promus inattendu de la 14e journée de Ligue 1. Mais, autant la 3e place de l'AS Monaco à ce stade de la compétition n'est pas une surprise, autant la 4e de Nantes, qui n'a perdu que deux fois lors des dix derniers matches, en est une, et une belle, pour le club de Loire-Atlantique.

"On nous voyait derniers avec zéro victoire mais nous, on était sûr de nos qualités", souligne le milieu de terrain nantais, Serge Gakpé (ici à gauche), formé à... Monaco. "On a commencé timidement mais, au fur et à mesure, on a commencé à prendre confiance." De fait, Nantes n'avait gagné qu'un seul de ses quatre premiers matches de championnat, contre Bastia (1-0). Et encore, cette victoire inaugurale pourrait être remise en cause sur tapis vert en raison de la participation à cette rencontre d'Abdoulaye Touré, qui était suspendu. La décision, mise en délibéré, n'a toujours pas été rendue dans ce dossier...

Bedoya avec les USA (930x620)
30 millions contre 140 millions. Cette affiche historique s'il en est - elle fut également la première diffusée sur Canal+ en novembre 1984 -, oppose deux clubs aux budgets sensiblement différents. En effet, celui de l'ASM, estimé à 140 millions, est plus de quatre fois supérieur à celui du FCN (30). Le gouffre est encore plus "parlant" si l'on s'attarde sur les transferts réalisés lors de la dernière intersaison. Le club du milliardaire russe Dmitri Rybolovlev a en effet dépensé plus de 165 millions d'euros quand le FCN, lui, était contraint de se serrer la ceinture, avec à peine plus de 2 millions d'euros déboursés, et des choix audacieux (l'Américain Alejandro Bedoya (photo) acheté à Helsingborgs, en Suède, ou le Vénézuélien Oswaldo Vizcarrondo, venu de Lanus, en Argentine).

Djordjevic avec Nantes (930x620)
8 contre 9. Alors que Radamel Falcao trône en tête du classement des buteurs en compagnie de l'Uruguayen du PSG, Edinson Cavani, avec 9 réalisations, l'attaquant serbe du FCN, Filip Djordjevic (photo), n'est qu'à une seule unité des deux anciennes terreurs de Liga et de Serie A. A la différence du "Tigre", qui n'aime rien tant que prendre la profondeur, Djordjevic est davantage un joueur de surface puisque 5 de ses 8 buts ont été inscrits sur des centres. Après avoir mis du temps à trouver la bonne carburation (11 buts en 56 matches lors de ses trois premières saisons à Nantes), l'ancien joueur de l'Etoile rouge de Belgrade en est à 28 réalisations sur ses 47 derniers matches, L2 et L1 confondues.

Supporters à la Beaujoire (930x620)
27.393 contre 10.036.Près de 33.000 spectateurs sont attendus, dimanche, à la Beaujoire, qui retrouve avec bonheur cette saison l'ambiance des grands soirs. Le groupe de supporters de la Brigade Loire, situé dans la tribune du même nom, n'est pas étranger à cet enthousiasme général, qui s'était notamment manifesté lors du match face à Lille, le 25 octobre dernier, lorsque les spectateurs avaient longuement applaudi leurs joueurs à l'issue de la rencontre, malgré la défaite (1-0). De son côté, Monaco n'a pas encore réussi son pari de remplir le stade Louis-II. Alors que la moyenne de spectateurs à Nantes est de 27.393 (pour un stade de 38.000 places), celle à Monaco dépasse à peine les 10.000 (10.036 pour une capacité de 18.500). Au taux de remplissage, le FCN prend ainsi nettement le dessus sur l'ASM, avec 72,1% contre 54,2%...

>> Nantes-Monaco est à suivre en direct et en intégralité sur Europe 1, dimanche soir, dans le cadre d'Europe 1 Sport- Le Club, avec Cyrille de la Morinerie et Loïc Folliot.