Mourinho-Guardiola : le retour

  • A
  • A
Mourinho-Guardiola : le retour
@ Montage REUTERS
Partagez sur :

FOOT - La Supercoupe d'Europe oppose le Chelsea de Mourinho au Bayern de Guardiola.

"A partir du moment où Guardiola a quitté la Catalogne, l'an dernier, Mourinho a perdu sa raison d'être. C'est pour cette raison que son départ du Real Madrid semble aujourd'hui inévitable." Voilà ce que nous disait en février dernier le journaliste Thibaud Leplat, auteur de Clasico : Barcelone-Real Madrid, la guerre des mondes.

Vendredi soir, José Mourinho, qui a quitté le Real pour Chelsea lors de l'intersaison, va retrouver son meilleur ennemi, désormais à la tête du Bayern Munich, à l'occasion de la Supercoupe d'Europe, qui oppose chaque année le vainqueur de la Ligue des champions à celui de la Ligue Europa. Ces trophées, les deux clubs les ont donc gagnés sans eux : c'est Jupp Heynkces qui officiait l'année dernière sur le banc du Bayern et Rafael Benitez sur celui de Chelsea. Et ça, Mourinho n'a d'ailleurs pas manqué de le rappeler en conférence de presse.

Le duel Hazard-Ribéry au second plan

Mourinho avec Guardiola (930x1240)

© REUTERS

"Le Bayern de Jupp Heynckes était la meilleure équipe d'Europe. Avec désormais un nouvel entraîneur et de nouveaux joueurs, je ne suis pas sûr qu'il soit toujours aussi bon." Au faîte de la rivalité entre le Real et le Barça, au printemps 2011, Guardiola était sorti de ses gonds pour renvoyer Mourinho dans les cordes en lui offrant "sa propre Ligue des champions hors du terrain". Mais, jeudi, le maître d’œuvre du Barça de Lionel Messi, qui retrouve le banc cette saison après une année sabbatique, n'a pas relevé la pique de son homologue.

"Une fois le coup d'envoi donné, tous les regards seront tournés vers les joueurs", a-t-il souligné. "C'est la raison pour laquelle nous sommes ici - c'est pourquoi des millions de téléspectateurs vont regarder ce match. Pas pour les entraîneurs." Et pourtant, c'est bien le visage des deux techniciens qui s'affichent en Une du quotidien L'Equipe, vendredi. Et pas ceux du Français Franck Ribéry, pourtant élu joueur de la saison 2012-13 par l'UEFA, ou celui d'Eden Hazard.

Le Bayern veut son trophée, Mourinho aussi

Guardiola-Mourinho, c'est aussi une histoire d'hommes qui se sont aimés (ou au moins appréciés) avant de se détester. A l'époque où il était joueur au Barça, Guardiola a en effet côtoyé "Mou" pendant quatre saisons, entre 1996 et 2000, quand le Portugais était membre du staff catalan. Mais la saison 2010-11, au cours de laquelle Real et Barça s'affrontèrent quatre fois en 18 jours, marqua un point de non-retour....

Au-delà de la rivalité Guardiola-Mourinho, ce choc entre Chelsea et le Bayern constitue également un remake de la finale de la Ligue des champions 2011, que les Bavarois avaient perdu à domicile, aux tirs au but, contre les Blues de Didier Drogba. "On a encore quelque chose à régler avec eux, une revanche à prendre", a insisté Manuel Neuer. "On ne peut rien changer", n'a cessé de répéter de son côté le boss du Bayern, Karl-Heinz Rummenigge, qui a relevé que la Supercoupe ne figurait pas au palmarès du club. Cette même Supercoupe manque également au palmarès de Mourinho. Et rien ne serait plus doux pour lui que de la remporter aux dépens de Guardiola...