Montpellier creuse au sommet

  • A
  • A
Montpellier creuse au sommet
@ MAXPPP
Partagez sur :

LIGUE 1 - Montpellier s'est imposé (2-1) face à Sochaux. Lille est tombé à Brest (1-3).

Olivier Giroud avec ses coéquipiers (930x620)

© REUTERS

L'action Playstation* : Montpellier, qui n'avait plus joué depuis deux semaines, n'a pas perdu la main. Ni ses pieds. Dès la 3e minute de jeu, samedi soir, face à Sochaux, le leader du championnat a fait étalage de ses qualités collectives... Après avoir récupéré le ballon sur son côté droit, Henri Bedimo se joue de son vis-à-vis sur un coup du sombrero et amorce une contre-attaque éclair via l'excellent relais de John Utaka. Le ballon finit par parvenir à Souleymane Camara sur le côté droit. Le Sénégalais centre en première intention sur Olivier Giroud qui bute sur Pierrick Cros. Mais le cuir revient dans les pieds de Younes Belhanda qui trompe le portier sochalien. Du travail bien fait. Le jeune Marocain sera également à l'origine du but de la victoire, à la 55e (2-1).

Le boucher : Si Montpellier est leader du classement de Ligue 1, avec désormais trois longueurs d'avance sur le PSG, qui reçoit l'OM dimanche, le club héraultais pointe à une bien plus modeste 15e place au classement du fair-play. Samedi soir, à la Mosson, on a pu avoir une nouvelle preuve de l'engagement parfois limite de certains de ses joueurs, à l'instar du Chilien Marco Estrada, auteur d'un tacle insensé sur la cheville du Sochalien Ryad Boudebouz, qui cherchait pourtant à mettre en touche (35e)... S'en sont suivis une belle échauffourée et un carton jaune qui aurait dû être rouge...

Lisandro Lopez (930x620)

© REUTERS

La pensée du jour : "Si on veut qu'Auxerre aille en Ligue 2 ou que Lyon aille en champions League..." Cette déclaration pleine de sous-entendu de l'Auxerrois Cédric Hengbart au micro d'Orange Sport traduit la déception des Ajaïstes à l'issue de leur défaite à Lyon (2-1). Les Auxerrois ont en effet cédé sur deux penalties, le premier consécutif à une intervention en retard d'Olivier Sorin sur Lisandro et le second sur une très légère intervention de Willy Boly sur le même Lisandro. "On le savait en venant ici", a ajouté Jean-Guy Wallemme à l'entrée des vestiaires. Une chose est sûre : Jean-Michel Aulas ne s'est pas plaint de l'arbitrage.

La boulette sauce tandoori : Samuel Umtiti est encore jeune. Et le jeune défenseur de l'OL, âgé de 19 ans, a payé d'une grosse boulette pour apprendre. Alors qu'il souhaitait mettre en retrait pour son gardien Hugo Lloris, Umtiti s'est transformé en passeur décisif pour Alain Traoré, qui, d'une habile pichenette, a réussi à se débarrasser du gardien international pour égaliser. En deuxième période, Umtiti s'est racheté de son erreur en sauvant devant sa ligne. Et Lyon a fini par l'emporter, se relançant ainsi pour la Ligue des champions en raison de la défaite de Lille sur la pelouse de Brest (3-1).

Mickaël Landreau (930)

© MAXPPP

La cacahuète : Revenu dans la course au titre à la faveur de ses trois victoires d'affilée, le Losc a connu un sévère coup d'arrêt, samedi, à Brest. Et les Dogues ont été mis K.-O. dès la 6e minute de jeu sur un missile des trente mètres d'Omar Daf. La balle, envoyée depuis le coin gauche de la surface de réparation, a flotté avant de tromper Mickaël Landreau, légèrement avancé devant sa ligne.

La biscotte : Tony Chapron avait visiblement décidé de sanctionner les "simulations", samedi soir, sur la pelouse de Francis-Le Blé. En cinq minutes, le directeur de jeu a sorti deux cartons jaunes pour cet unique motif : le premier pour le Brestois Issam Jemaa, pourtant clairement fauché par Mathieu Debuchy dans la surface de réparation (66e) et le second, beaucoup plus pénalisant, pour le Lillois Tulio de Melo, qui en avait déjà reçu un pour contestation sur le deuxième but brestois (53e). L'ancien Manceau a ainsi rejoint les vestiaires dès la 71e minute...

Le moment où tout a basculé : Déjà double buteur sur la pelouse de Saint-Etienne le week-end dernier, Anthony Mounier a remis ça, dimanche, en ouvrant le score contre Lorient (2-0), après avoir habilement dribblé Fabien Audard en tout début de deuxième mi-temps (49e). Les Merlus ne se sont jamais remis. Ils n'ont gagné qu'un seul de leurs 16 derniers matches. Cette misère comptable les plonge à la place de premier relégable (18e). Ils espérent désormais que cette défaite à Nice ne marquera pas le tournant de leur saison...

Le loser : L'après-midi, le Stade Toulousain s'est fait sortir de la H Cup par Edimbourg. Le soir, le TFC a vu l'Europe s'éloigner après sa défaite à Valenciennes (2-0). Ce n'était pas le jour de Toulouse mais plutôt celui de "la lose". Une seule image pour résumer cette journée à oublier : le penalty envoyé hors du cadre par le milieu toulousain Moussa Sissoko dans le temps supplémentaire à Nungesser.

Celui qui a bien mérité sa douche : on n'arrête plus Nancy. Les joueurs de Jean Fernandez, tombeurs du PSG le week-end dernier, ont remis le couvert sur la pelouse de Dijon (2-0). Le grand artisan de ce succès se nomme Bakaye Traoré. L’attaquant de l'ASNL a inscrit les deux buts de son équipe, d'abord d'une frappe lumineuse dès la 3e minute puis en fin de match, sur une contre-attaque. Nancy, moribond il y a quelques semaines, est désormais 11e du classement.

Les résultats :

Montpellier - Sochaux : 2-1 (Belhanda 4e et Camara 55e pour Montpellier, Maïga 28e pour Sochaux)
Brest - Lille : 3-1 (Daf 6e, Grougi 10e sp et Alphonse 52e pour Brest, Payet 27e pour Lille)
Lyon - Auxerre : 2-1 (Lisandro 28e et 71e sp pour Lyon, Traoré 42e pour Auxerre)
Valenciennes - Toulouse : 2-0 (Danic 62e et Samassa 89e sp)
Ajaccio - Saint-Etienne : 1-1 (Medjani 78e pour Ajaccio, Sinama-Pongolle 71e pour Saint-Etienne)
Evian-TG - Rennes : 1-3 (Leroy 34e pour Evian-TG, Hadji 47e, Angoula 88e csc et Erding 90e+2 pour Rennes)
Caen - Bordeaux : 1-0 (Seube 2e)
Nice - Lorient : 2-0 (Mounier 49e et Civelli 58e)
Dijon - Nancy : 0-2 (B. Traoré 5e et 84e)

>> Le classement

*>> Voir la bible d'Europe1.fr en short