Montpellier, c'est presque plié

  • A
  • A
Montpellier, c'est presque plié
@ MAXPPP
Partagez sur :

EN UN CLIC - Montpellier pourra se contenter d'un nul, dimanche, à Auxerre, pour être champion.

Le geste technique* : Cela peut paraître la plus anodine des passes. Mais quand elle intervient à la 94e minute d'un match et au bout d'une course de 50 mètres, elle en devient délicieuse. L'offrande faite par Olivier Giroud, de l'extérieur du pied gauche, à Karim Aït-Fana, dans le temps additionnel de Montpellier-Lille (1-0) a probablement scellé le sort du championnat de France 2011-12. Il permet en tout cas au club de Louis Nicollin d'assurer sa place parmi les clubs qualifiés pour la phase de poules de la Ligue des champions.

Giroud offre le but de la victoire à Aït-Fana :

La pensée du jour : "Rien n'est fait." Cela va sans doute être le leitmotiv des Montpelliérains tout au long de la semaine. Non, rien n'est fait pour le titre de champion de France sur le plan mathématique. "Rien n'est fait. l nous reste un match à Auxerre, ça ferait vraiment tache si on le perdait", a déclaré Karim Aït-Fana, buteur d'un soir. Mais, grâce à sa victoire face à Lille, acquise au terme d'un match décevant (1-0), Montpellier pourra se contenter du point du match nul lors de son déplacement dimanche prochain à Auxerre, d'ores et déjà relégué en Ligue 2. Seul le PSG, s'il s'impose dimanche à Lorient, peut désormais espérer coiffer Montpellier sur le fil. Mais cela tiendrait du miracle...

La Mosson, face à Lille (930x310)

© Capture d'écran Canal+

Le tifo : Pour le match au sommet face au champion sortant, la Mosson avait fait le plein et les supporters de Montpellier avaient mis les petits plats dans les grands, et notamment les membres de la "Butte Paillade", qui avaient réalisé un magnifique tifo à l'entrée des joueurs. En revanche, la coupure générale d'électricité à la mi-temps, qui a plongé le stade dans l'obscurité la plus totale pendant plus d'un quart d'heure, n'était elle pas prévue au programme. Pas très sérieux...

Nene (930x620)

© MAXPPP

Celui qui a bien mérité sa douche : On pensait le titre de meilleur buteur acquis à Olivier Giroud. Mais Nene pointe le bout de son... maillot. Le Parisien a inscrit un triplé, dimanche, face à Rennes (3-0), aussi neutre face à Montpellier lundi dernier qu'au Parc dimanche. Ce triplé a été "vite fait, bien fait", en moins de vingt minutes : une demi-volée en pleine course sur un caviar de Jérémy Ménez, un coup franc splendide des 20 mètres et un penalty dans la lucarne. Avec 21 buts tous les deux, Giroud et Nene vont se disputer le titre de "pichichi" lors de la dernière journée.

Ceux qui auraient dû rester chez eux : c'est douloureux mais, sur les deux derniers matches, les joueurs de l'AJ Auxerre ont précipité leur chute en Ligue 2. Balayés par Bordeaux (2-4) la semaine dernière, ils ont été dominés (3-0) à Marseille, dimanche, par une équipe qui n'avait plus rien à espérer. L'AJA, qui n'avait plus quitté la première division depuis 1980, évoluera en Ligue 2 la saison prochaine. Avant cela, les joueurs de cette triste cuvée 2011-12 auront une dernière occasion de "briller" face au leader, Montpellier, lors de la 38e journée.

Gourcuff à Ajaccio (930x620)

© MAXPPP

La biscotte : Il a plus l'habitude de briller par ses gris-gris (ou par ses absences) que par ses mauvais réflexes, mais, dimanche soir, à Ajaccio, Yoann Gourcuff a vu rouge. A la lutte avec Jean-Baptiste Pierazzi au milieu du terrain, le Gone a dégainé un méchant coup de crampon à son adversaire. L'arbitre de la rencontre lui a logiquement montré la sortie. Ce fut également le cas d'Anthony Lippini, coupable en fin de match d'un tacle violent sur Alexandre Lacazette... Après la demi-finale électrique dans ce même stade face au Gazélec en Coupe de France, l'OL se souviendra de ses déplacements à Ajaccio cette saison.

La boulette : Le gardien de but de Saint-Etienne, Stéphane Ruffier, a passé une bien mauvaise soirée, dimanche, à Nancy (3-2). Il s'est d'abord mal entendu avec son défenseur, Sylvain Marchal, facilitant l'ouverture du score de Benjamin Moukandjo (6e). Puis, un peu plus d'une demi-heure plus tard, il a laissé échapper le cuir entre ses mains sur une frappe en apparence anodine de Yohan Mollo (44e). Malgré cette accumulation d'erreurs (et cette défaite), les Verts pourraient décrocher leur billet pour la Ligue Europa en cas de victoire lors de la dernière journée sur Bordeaux, nouveau cinquième.

Le loser : Venu en renfort de Saint-Etienne pour dépanner Lorient, à court de gardiens, Jérémie Janot a provoqué le penalty vainqueur de Bordeaux face aux Merlus (1-0). Le charismatique gardien, qui avait jusque-là tenu sa cage inviolée, a totalement raté sa sortie sur Henri Saivet dans le temps supplémentaire, son intervention ressemblant à un plaquage en sortie de touche au rugby. Cette erreur (et le but qui a suivi) permet à Bordeaux de passer devant... Saint-Etienne.

Janot "plaque" Saivet :



Bordeaux-Lorient - le but de Gouffranpar ChezLesGirondins
Valbuena et Gignac (930x620)

© REUTERS

Le Caliméro : Il a attendu la 89e minute du dernier match cette saison au Stade Vélodrome pour inscrire son premier but de la saison en championnat, face à Auxerre (3-0). André-Pierre Gignac, bien lancé par Morgan Amalfitano, a trompé le gardien auxerrois Olivier Sorin d'un petit pointu. Mais, sans doute lassé par une saison harassante sur le plan individuel et collectif, "APG" ne l'a pas fêté, ce but...

Le Caliméro (2) : Le défenseur serbe de Nice Nemanja Pejcinovic n'avait encore jamais marqué de sa carrière en Ligue 1. Dimanche, face à Evian TG (1-1), il a marqué deux fois. Il a d'abord ouvert le score pour les Savoyards d'une reprise dévissée du genou. Pour son deuxième but, il ne s'est pas trompé de côté et a permis à Nice de glaner un point précieux. Mais, attention, les Aiglons, qui se déplaceront à Lyon lors de la dernière journée, n'ont plus qu'un point d'avance sur le 18e et sont, comme sept autres équipes (Valenciennes, Lorient, Sochaux, Brest, Caen, Ajaccio et Dijon), toujours concernés par la relégation...

Les résultats :

Montpellier-Lille : 1-0 (Aït-Fana 90e+4)
 PSG-Rennes : 3-0 (Nene 47e, 58e et 65e sp)
 Ajaccio-Lyon : 1-1 (Eduardo 59e sp pour Ajaccio, Gomis 54e pour Lyon)
 Nancy-Saint-Etienne : 3-2 (Moukandjo 6e et 21e et Mollo 44e pour Nancy, Aubameyang 39e et Battles 70e pour Saint-Etienne)
 Bordeaux-Lorient : 1-0 (Gouffran 90e+2 sp)
 Dijon-Toulouse : 1-1 (Meïté 28e pour Dijon, Soukouna 44e pour Toulouse)
 Nice-Evian Thonon-Gaillard : 1-1 (Pejcinovic 34e pour Nice, Pejcinovic 13e csc pour Evian-TG)
 Marseille-Auxerre : 3-0 (Fanni 33e, Azpilicueta 54e et Gignac 89e)
 Brest-Valenciennes : 1-0 (Grougi 40e)
Caen-Sochaux : 1-3 (Nivet 58e pour Caen, Privat 26e, Poujol 38e et Doubai 90e+3 pour Sochaux)

>>Voir le classement

>>Découvrez le"bible" d'Europe1.fr en short