Mondial : ce qui attend Deschamps

  • A
  • A
Mondial : ce qui attend Deschamps
@ REUTERS
Partagez sur :

CHANTIERS - Après la victoire des  Bleus face à l’Ukraine, il reste encore beaucoup de travail.

Oui, l’équipe de France de football a écrit l’une des plus belles pages de son histoire. Battre l’Ukraine (3-0) après avoir totalement déjoué quatre jours plus tôt relève bien de l’exploit. Mais sans vouloir casser l’ambiance et amoindrir ces belles scènes de liesse populaire, les Bleus n’ont pas non plus gagné la Coupe du monde. A 204 jours exactement du début de la Coupe du monde au Brésil (12 juin - 13 juillet 2014), Didier Deschamps a encore du pain sur la planche. 

Bleus-3

© REUTERS

Maintenir le même état d’esprit. "Il y a des problèmes qui existent sur la capacité de cette équipe à maintenir la pression à un haut niveau", a analysé pour Europe 1 Raymond Domenech mercredi matin. Si les Bleus ont totalement ressuscité mardi soir, ils peuvent rapidement retomber dans leurs travers. C’est certainement le principal enjeu pour Didier Deschamps, qui en a déjà parfaitement conscience : "on a vu une équipe. Maintenant, il faut le répéter. Une fois, ça ne suffit pas".

Gagner et prendre confiance. La victoire est belle mais la victoire ne doit pas non plus rendre amnésique. Si Didier Deschamps a réussi son pari mardi soir, il ne présente pas non plus un bilan intraitable. Depuis qu’il a repris la sélection en main au lendemain de l’Euro 2012, "DD" ne présente pas un bilan très réjouissant (huit victoires, six défaites et quatre matches nuls). Forts de leur très belle qualification, les Bleus devront confirmer dans les mois qui précèdent le Mondial, histoire de partir confiants. Pour le moment, une seule rencontre a été programmée : le 5 mars prochain face aux Pays-Bas (à domicile).

Bleus

© REUTERS

Se séparer de quelques joueurs. Didier Deschamps aura huit mois pour former son équipe. Après la folle victoire mardi soir contre l’Ukraine (3-0), le sélectionneur des Bleus n’avait pas vraiment envie de se pencher immédiatement sur le groupe qu’il emmènera au Brésil. "J'ai un groupe. Ce soir (mardi), elle a fonctionné, je ne dis pas pour autant que je jouerai à chaque fois comme ça". Raymond Domenech, lui, a déjà sa petite idée sur la question et pense déjà à écarter quelqu’un. "Certains vont s'éliminer eux-mêmes car trop vieux", estime l'ancien sélectionneur et actuel consultant Europe 1. "Je pense qu'Eric Abidal sait, en regardant ce match, qu'il aura du mal à rejouer dans cette défense !" Difficile de contredire Domenech après la très belle performance de Mamadou Sakho et Raphaël Varane, mardi soir.

Cabaye

© REUTERS

Définir son milieu de terrain. Là aussi, le match de mardi soir face aux Ukrainiens devrait faire réfléchir Didier Deschamps. Bien évidemment, il peut se passer beaucoup de choses en huit mois. Des joueurs très en forme actuellement peuvent connaître une deuxième partie de saison compliquée, d’autres peuvent se blesser,… Mais la très belle prestation du trio Matuidi-Pogba-Cabaye devrait inspirer le sélectionneur français. De même que Samir Nasri a perdu de précieux points lors de ces matches de barrages.

sur le même sujet

L'INFO - Les Bleus se qualifient pour le Mondial

ROMAN-PHOTO - Chronique d'un exploit

ANALYSE - La grande rédemption

COMMUNION - Les Bleus, chauffeurs de stade

NOUVEAU LOOK - Le maillot des Bleus pour le Brésil