Mexès plus fort qu'Ibrahimovic ?

  • A
  • A
Mexès plus fort qu'Ibrahimovic ?
@ REUTERS
Partagez sur :

FOOT - Le retourné de Mexès contre Anderlecht, mercredi soir, rappelle celui d'Ibrahimovic.

Quelques heures avant le déplacement de l'AC Milan sur la pelouse d'Anderlecht, mercredi soir, la question était de savoir si Philippe Mexès allait quitter les Rossoneri cet hiver pour rejoindre Arsenal. Quelques minutes après la victoire du club lombard (3-1), le débat avait été recentré autour d'une question : le but inscrit par le défenseur français, le deuxième de l'AC Milan, est-il plus beau que celui marqué par Zlatan Ibrahimovic la semaine dernière, avec l'Angleterre ?

Mexès "se déguise en Ibra", selon la Gazzetta dello sport :



Ibrahimovic marque en aveugle des 30 mètres :

La réalisation de Mexès a des arguments à faire valoir : un amorti de la poitrine parfaitement maîtrisé, dos au but et sous la pression d'un défenseur adverse, suivi d'un ciseau retourné croisé qui a achevé sa trajectoire dans la lucarne du gardien qui, pour le coup, n'avait pas déserté sa ligne. Une semaine jour pour jour après le retourné d'Ibrahimovic, le débat a nourri les discussions sur rles éseaux sociaux. Qui d'Ibrahimovic ou de Mexès a inscrit le plus beau ?

"Le but de Philippe Mexès est incroyable, c'est vrai. Mais, meilleur qu'Ibrahimovic ? Voyons. La position du corps de Zlatan, la force et la précision sont inhumaines."

 


Au-delà de ce débat finalement un peu vain, le fait est que le but de Mexès a lui aussi fait le tour du monde et a même les honneurs d'un tweet de la chaîne d'informations continues américaine, CNN.

L'ancienne star du football brésilien, Ronaldo, qui s'y connaît en buts exceptionnels, a également twitté : "oui, magnifique ciseau retourné !".

Plutôt que de parler d'Ibrahimovic, son ancien joueur, le vice-président de l'AC Milan Adriano Galliani, a fait, lui, un parallèle avec un exploit qu'aurait signé Lionel Messi. "Si Messi avait marqué le but de Mexès, il aurait été sanctifié sur le champ", écrit le dirigeant milanais.



Mexès ne sera peut-être pas sanctifié mais ce but pourrait fort bien relancer sa carrière à l'AC Milan, jusqu'ici fort contrariée, et, pourquoi pas, lui entr'ouvrir à nouveau les portes de l'équipe de France, qu'il ne fréquente plus depuis l'arrivée de Didier Deschamps au poste de sélectionneur. Et ce, même si on ne demande pas en priorité à un défenseur central de marquer des buts en ciseau retourné...