Messi, une nouvelle sale affaire ?

  • A
  • A
Messi, une nouvelle sale affaire ?
Lionel Messi vit une période compliqué sur le plan sportif puisqu'il est blessé depuis quelques semaines.@ MAXPPP
Partagez sur :

BLANCHIMENT - Des soupçons de blanchiment d’argent ont pesé sur son père. Une information démentie par la justice espagnole.

L’info. Après la fraude fiscale, le blanchiment d’argent ? C’est en tout cas ce que révélait le quotidien espagnol El Mundo, lundi matin. La justice espagnole enquêterait sur un vaste réseau de blanchiment de l’argent tiré du trafic de drogue via des concerts et des matches de football caritatifs organisés par Lionel Messi, le joueur star de Barcelone. Mais la Guardia Civil a démenti les informations d’El Mundo, lundi après-midi. Le père du quadruple Ballon d'Or, aurait simplement été entendu comme témoin dans cette affaire. 

Lionel-Messi-930_scalewidth_630

© REUTERS

Quelle est cette enquête ? L'enquête, ouverte en avril 2012 en collaboration avec les autorités colombiennes et l'Agence anti-drogue américaine (DEA), vise un réseau qui, grâce à la "collaboration de citoyens espagnols, se livrerait à des activités de blanchiment d'argent à travers l'organisation d'événements musicaux et sportifs en Espagne, Amérique du Sud et aux Etats-Unis", a indiqué la Guardia Civil dans un communiqué. La supercherie consistait à grossir le nombre d’entrées - et donc les recettes de billetterie - sur ces événements.

Qui est visé ? C’est la société "Amigos de Messi" ("Amis de Messi") qui est au centre de l’enquête. Chargée d'organiser ces matches amicaux entre des grands joueurs de football pour récolter des fonds en faveur d'enfants défavorisés, la société "Amigos de Messi" est soupçonnée d'avoir servi à blanchir de l'argent provenant du trafic de drogue.

Quelle serait le rôle du père de Messi ? Contrairement à ce qu'avait révélé dans un premier temps le journal El Mundo, le père de Lionel Messi, Jorge Mesi, ne serait pas le propriétaire de cette société ("Amigos de Messi") basée en Colombie. Il aurait néanmoins été entendu par les enquêteurs de la Guardia Civil mais en qualité de témoin. L'attaquant argentin du FC Barcelone et plusieurs de ses coéquipiers (Dabi Alves, José Manuel Pinto et Javier Mascherano) auraient également été entendus par la police.

Messi-2_scalewidth_460

© REUTERS

Les enquêteurs de l'Unitad Central Operativa - une brigade spéciale de la Guardia civil - pensent que le père de Messi a fait en sorte que son fils et d'autres sportifs participent à ces événements, en échange d'un pourcentage sur les bénéfices oscillant entre 10 % et 20 % des sommes blanchies.

sur le même sujet

BALLON D'OR - Messi favori des internautes

FRAUDE FISCALE - L'affaire Messi en questions