Face à Manchester City, le retour de la magie Messi

  • A
  • A
Face à Manchester City, le retour de la magie Messi
@ Lluis GENE/AFP
Partagez sur :

RÉCITAL - L'attaquant argentin du Barça a réussi un match exceptionnel, mercredi, contre Manchester City.

Lionel Messi n'aura donc pas réussi à tromper Joe Hart. A l'aller (2-1), la star argentine avait vu son penalty repoussé en fin de match par le portier de Manchester City. Au retour (1-0), l'international anglais a encore une fois gagné les duels qui l'ont opposé à "Leo", repoussant ici une frappe de près (11e), là un tir de loin (48e), refusant l'humiliation d'un dribble extérieur ou d'un crochet en pleine surface. Le portier des Citizens, également inquiété par la "Pulga" sur plusieurs coups francs, a conclu son match dans le match par une ultime parade d'envergure - la dixième du match ! -, à la 89e minute, alors que Messi avait fait le plus dur, en effaçant Sagna. Le quadruple Ballon d'Or en est tombé à la renverse. Mais, mercredi soir, c'est bien lui qui fait tourner la tête des Mancuniens.



"L'image de la soirée : Lionel Messi en un mot, unique (littéralement, qu'on ne peut chiffrer)".

Si Lionel Messi n'a pas réussi à marquer, il s'est néanmoins montré décisif sur le seul but de la soirée. Sur un contre mené à 100 à l'heure, le n°10 des Blaugrana, servi par Daniel Alves sur le côté droit, a eu l'intelligence de fixer deux gardes du corps (Milner et Kolarov) pour adresser une transversale millimétrée vers Ivan Rakitic. Le Croate réussit ensuite le geste parfait, en contrôlant de la poitrine, puis en lobant Hart.



Mais Messi n'a pas seulement réussi seulement cette passe décisive. "Vous allez sans doute me dire que je rabâche mais il est impressionnant", a confié Rakitic, le buteur. "Ce qu'il fait est incroyable, même les joueurs de City ont pris du plaisir en le voyant." Pas sûr néanmoins que Milner ou Fernandinho, qui ont subi un petit pont, ont apprécié la maestria technique de Messi, étalée notamment en première période. 

Lionel Messi réussit la totale en première période :

"Je me sens bien et j'en profite." Messi a non seulement impressionné par la finesse de ses contrôles et la justesse de ses décisions. Mais il s'est également mis en évidence par son activité, débordante. Comme à l'aller, on l'a ainsi vu tacler des ballons et effectuer un travail de replacement et de harcèlement tout au long de la partie. "Je suis passé d'être un désastre à connaître ma meilleure période", a ironisé Messi au micro de Canal+ Espagne. "Non, je profite de cette bonne période que je vis, comme toute l'équipe profite du beau jeu que nous produisons et des résultats que nous obtenons. (...) Je me sens bien et j'en profite."

Voici un graphique de l'activité de Messi face à Manchester City :



Sous les yeux de Guardiola. La partie XXL du lutin argentin a enthousiasmé les spectateurs du Cam Nou, à commencer par l'entraîneur du Bayern Munich et ancien coach du Barça, "Pep" Guardiola, revenu au bercail pour superviser un adversaire potentiel. Lui aussi issu de l'école catalane, l'actuel technicien du Barça, Luis Enrique, n'a pas tari d'éloges sur sa pépite. "C'est le meilleur joueur du monde, sans aucun doute, de l'époque actuelle et même de l'histoire du football. Que sa présence soit un plus, c'est une évidence et nous sommes enchantés de le compter parmi nous", a-t-il souligné. Après une saison 2013-14 en demi-teinte, marquée notamment par l'affaire qui l'a opposé au fisc, Messi semble avoir retrouvé en ce début d'année 2015 tout son allant. Et comme le talent, lui, est encore là, le Real Madrid, prochain visiteur du Camp Nou, dimanche soir, pour le clasico, a quelques soucis à se faire...

>> LIRE AUSSI - Ligue des champions : le Barça en quarts de finale