Messi : 2 Ronaldo : 2

  • A
  • A
Messi : 2 Ronaldo : 2
@ REUTERS
Partagez sur :

FOOT - Le Barça et le Real ont fait match nul (2-2). Les Catalans sont toujours leaders.

Le Barça assure l'essentiel. Le quotidien pro-catalan El Mundo Deportivo avait affiché à sa Une dimanche matin un objectif de + 11. Après un mano a mano impressionnant entre Lionel Messi et Cristiano Ronaldo (un doublé chacun), les deux équipes se sont quittés sur match nul (2-2) plutôt logique. Les Catalans ne vont donc pas creuser l'écart en tête du de la Liga mais préservent l'essentiel. Après seulement huit journées, le Barça a toujours huit longueurs d'avance au classement sur son grand rival.

>>> Revivez Barça-Real Madrid

Celui qui a bien mérité sa douche (1) : Messi. Comme dans tous les grands rendez-vous, le triple Ballon d'Or est toujours là. Toujours un temps d'avance, comme pour devancer Iker Casillas sur le premier but (à revoir ici en vidéo), toujours en mouvement pour proposer des solutions à ses coéquipiers et toujours la vista pour dynamiter le jeu. En inscrivant un doublé dimanche soir, Lionel Messi a également marqué son 100e but au Camp Nou. Pas mal à seulement 25 ans...

Ronaldo

Celui qui a bien mérité sa douche (2) : Ronaldo. Messi a marqué deux buts, Ronaldo lui a répondu en marquant... deux buts. Les deux cracks se livrent un duel incroyable à distance tous les week-ends. Dimanche soir, les deux meilleurs joueurs du monde ont décidé de se répondre coup pour coup dans le même match. CR7 a encore une fois sauvé son équipe. Amorphes après le coup franc magistral de Messi, on voyait mal les Madrilènes revenir. Heureusement, Ronaldo était là.

Messi-2

Le geste technique. A la 61e minute, Messi a montré aux spectateurs du Camp Nou qu'il était aussi capable de marquer sur coup franc. Après avoir déjà fait mouche face à Casillas lors du match retour de Supercoupe d'Espagne sur cet exercice, "la Pulga" a remis ça d'une magnifique frappe du gauche.

Le(s) loser(s) du jour : Mascherano et Adriano. Carles Puyol et Gérard Piqué blessés, le coach du Barça Tito Vilanova était obligé d'aligner une charnière inédite Mascherano-Adriano. Les deux joueurs n'ont clairement pas trouvé leurs automatismes. Dépassés sur les deux buts madrilènes, ils n'ont pas vraiment marqué des points auprès de leur coach...

Messi-Ronaldo-2

La pensée du jour. "Sur la question du Ballon d'Or 2012, j'estime qu'il devrait être interdit de donner son avis sur qui est le meilleur joueur du monde", a déclaré José Mourinho après la rencontre. Et de poursuivre : "évidemment, j'aimerais bien que cela soit Cristiano parce qu'il fait partie de l'équipe qui a remporté la saison dernière la Liga la plus difficile du monde. Mais les deux (Ronaldo et Messi) sont fantastiques". Difficile de le contredire après une performance comme ça.