Marseille-Lyon : Payet aussi a insulté les arbitres

  • A
  • A
Marseille-Lyon : Payet aussi a insulté les arbitres
@ REUTERS
Partagez sur :

NOMS D’OISEAUX - Après le coup de sang de Zlatan Ibrahimovic contre l’arbitrage de Bordeaux-PSG (3-2), Dimitri Payet a lui aussi craqué dans le couloir du Vélodrome après le nul 0-0 contre Lyon.

La polémique. Le match nul (0-0) arraché par les Lyonnais au stade Vélodrome dimanche soir avait le goût de la défaite pour l’OM. Des joueurs frustrés aux déclarations d’après-match pleines d’amertume et une tension palpable, l’ambiance n’était pas à la sérénité dans les travées du stade au terme de la rencontre phare de la 29e journée de Ligue 1. En cause, le but refusé aux Marseillais alors que sur les ralentis, le ballon semblait avoir franchi la ligne.

Le coup de sang. Une décision d’arbitrage polémique, survenue dans un match tendu, à l’enjeu capital dans la course au titre. Voilà le contexte qui a poussé Dimitri Payet à hurler des insultes dans les couloirs du Vélodrome, alors qu’il passait devant le vestiaire des arbitres. Le meneur de jeu de l’OM s’époumone : "On s’est fait niquer ! Enc…".

Les précédents. Une scène diffusée par Canal + dans son émission J+1 lundi soir, qui n’est pas sans rappeler le précédent esclandre provoqué par Zlatan Ibrahimovic au terme de la défaite du PSG à Bordeaux (3-2) samedi ou encore celui de Serge Aurier lors du match Chelsea-PSG.  Le cas de l’attaquant parisien sera  étudié jeudi par la LFP, qui a décidé de se saisir de ce dossier après les nombreuses réactions qu'avaient provoqué la sortie du suédois dans le monde politique. Invité sur Europe 1, le député de l'Essonne Jérôme Guedj avait notamment demandé à Zlatan "de la fermer". Qu’en sera-t-il pour Dimitri Payet ? Si ces deux cas font jurisprudence, la commission de discipline devrait avoir du pain sur la planche pour les dernières journées de championnat.



Guedj : "Zlatan, qu'il joue au foot et qu'il la...par Europe1fr

>> LIRE AUSSI - "Ne déformez pas mes propos", demande Zlatan

 >> LIRE AUSSI - Pourquoi la Ligue 1 refuse la "goal line technology"

>> LIRE AUSSI - Les excuses de Zlatan