Marseille a raté son pari

  • A
  • A
Marseille a raté son pari
@ MAXPPP
Partagez sur :

EN UN CLIC - Battu (2-0) par le Bayern Munich, l’OM est éliminé en quarts de finale.

Pas d’exploit. Après le revers au match aller (2-0) sur leur pelouse du Vélodrome, les joueurs de Didier Deschamps n’avaient que 3% de chances de se qualifier pour les demi-finales de la Ligue des champions. Les Marseillais n’auront rêvé que 13 minutes. Le temps pour Olic et le Bayern Munich d’ouvrir le score. Avec un deuxième but et un nouveau succès (2-0), les Bavarois sortent plus que logiquement les Phocéens de la C1.

Le moment où tout a (failli) basculer. Les supporters marseillais y ont certainement cru au début du match. Très percutants dès les premières minutes, les joueurs de l’OM ont porté le danger sur le but de Manuel Neuer à plusieurs reprises. A la 12e minute, Benoît Cheyrou récupère le ballon dans l’axe. Petit pont, puis il enchaîne pour donner à Brandao qui laisse filer intelligemment. A sept mètres, Morel se retrouve seul face au gardien allemand qui gagne son duel. Si l’OM avait ouvert le score… Mais sur la contre-attaque, c’est le Bayern qui a fait la différence.

Ribéry

Celui qui a bien mérité sa douche : Ribéry.Au match aller, Franck Ribéry avait eu énormément de difficultés à briller au Stade Vélodrome. Une semaine plus tard, le Français s’est bien repris. Impliqué sur les deux buts, l’ancien marseillais a été très convaincant. Calme dans ses prises de balle, des enchaînements propres et des accélérations souvent décisives, bref, du "Kaiser Franck" des grands soirs. En France ou avec les Bleus, "Ch’ti Franck" n’y arrive pas mais dès qu’il retrouve l’Allianz Arena ou la Bundesliga, il redevient l’un des meilleurs joueurs du monde.

Ribéry au départ de l'action sur le deuxième but :

Brandao

Celui qui aurait dû rester chez lui. Décisif à Giuseppe Meazza contre l’Inter Milan au tour précédent, Brandao est capable du meilleur comme du pire. Mardi soir à Munich, difficile de dire que le Brésilien a livré l’une de ses plus grandes prestations. Trop lent, en manque d’inspiration permanent, Brandao est passé complètement à côté de son match. En deuxième mi-temps, il aurait pu sauver l’honneur de son équipe. Mais sur un centre parfait d’Amalfitano, il a totalement loupé le cadre.  

Et maintenant, la Coupe de la Ligue… Eliminés de la Ligue des champions et trop loin en championnat pour espérer décrocher une troisième place (voir ici le classement), les hommes de Didier Deschamps devront se rabattre sur la finale de la Coupe de Ligue. Dans dix jours au Stade de France contre Lyon, les Marseillais tenteront de sauver leur saison en remportant ce titre, synonyme de qualification pour la Ligue Europa.