Manchester United : le dernier match de coach Moyes ?

  • A
  • A
Manchester United : le dernier match de coach Moyes ?
@ Reuters
Partagez sur :

DERNIÈRE CHANCE - En cas d’élimination face au Pirée, l’entraîneur écossais pourrait être viré.

Manchester United reçoit mercredi soir, dans un match couperet, l’Olympiakos le Pirée en huitièmes de finale retour de la Ligue des champions. Sèchement battus à l’aller (2-0), étrillés le week-end dernier à domicile par l’ennemi juré Liverpool (0-3), les Mancuniens sont sur la corde raide. Et comme il est d’usage dans pareille situation, c’est l’entraîneur David Moyes qui pourrait servir de fusible. 

Des cadres vieillissants, des recrues décevantes. Arrivé en lieu et place du mythique Sir Alex Ferguson cet été, l’ancien manager d’Everton a dû composer avec l’effectif laissé par son prédécesseur. Si, sur le papier, Robin van Persie, Wayne Rooney ou encore David de Gea sont des valeurs sûres, les "résistants" Ryan Giggs, Rio Ferdinand ou Patrice Evra n’ont plus leurs jambes de 20 ans. La dernière saison de Ferguson, conclue par un 20e titre de champion d'Angleterre, avait d'ailleurs montré quelques signes de faiblesse du côté des cadres.

Du côté des nouvelles recrues, ce n'est pas mieux : Wilfried Zaha, "cadeau d’adieu" de Ferguson et arrivé en provenance de Crystal Palace pour la coquette somme de 18 millions d’euros, a fait un bide et a été prêté dès cet hiver à Cardiff. Quant à Marouane Fellaini, resplendissant l’an passé à Everton, il faut croire que son transfert dans les toutes dernières minutes du mercato estival et le prix de son transfert (32,5 millions d’euros) n’ont pas été digérés par l’international belge, pas toujours utilisé à son poste de prédilection.

De fait, David Moyes, malgré un effectif à faire pâlir plus d’un manager, n’a toujours pas trouvé la bonne formule. Pire, Manchester United semble être, pour le technicien écossais, un véritable casse-tête...

"Manchester United a aligné une équipe différente à chacun de ses 42 matches officiels cette saison. Bricolage."

18% de chance de se qualifier. Mais le manager des Red Devils veut y croire, malgré les critiques. "Nous avons besoin de travailler pour nous assurer que ce soit une nuit dont on se souviendra", a-t-il ainsi prophétisé en conférence de presse d’avant-match. "Nous savons que nous sommes dans une position difficile avec ce 2-0, mais nous avons des raisons d’y croire." Pourtant, si on se fie aux statistiques de l’UEFA, seulement 18% des clubs ayant perdu 2-0 à l’aller se sont qualifiés pour les quarts de finale de la Ligue des champions…

 
sur le même sujet, sujet,

RÉDEMPTION - Moyes, une lettre pour soigner les maux

COURSE AU TITRE - Liverpool est candidat