Mais où en est Lille ?

  • A
  • A
Mais où en est Lille ?
@ MAXPPP
Partagez sur :

TEST GRANDEUR NATURE - Le Losc dispute mercredi le 3e tour préliminaire de la Ligue des champions.

Le Losc, troisième du dernier championnat de France de Ligue 1, est le premier club à lancer la saison "française", mercredi, à l'occasion de son match aller du troisième tour préliminaire de la Ligue des champions sur la pelouse du Grasshopper Zurich (19h00). L'occasion pour nous de faire le point sur un club qui a terminé "premier des autres", derrière les deux puissances financières et sportives que sont le PSG et Monaco.

Stade de Zurich (930x620)

Un troisième sur le pont. C'est donc au Letzigrund de Zurich (photo), qui doit accueillir les prochains championnats d'Europe d'athlétisme du 12 au 17 août prochain, que la saison des clubs français va commencer. Face au vice-champion de Suisse, qui a entamé 2014-15 par deux défaites, le Losc a évidemment les moyens de bien faire. "On a vraiment envie de passer ce premier tour car on s'est battu toute la saison dernière pour jouer une Coupe d'Europe", insiste Florent Balmont. Le "taulier" du milieu de terrain lillois parle de "premier tour" car, depuis la saison dernière, le troisième du championnat de France doit en passer par deux tours préliminaires avant d'accéder aux (rémunératrices) poules de la Ligue des champions, qui débutent en septembre. S'il se qualifie, le Losc disputera ainsi deux autres matches de barrages fin août. Mais, pas de pression, une élimination prématurée ne grèvera pas le budget du club, précise le directeur général dans L'Equipe. Ce qui ne veut pas dire que la qualification n'est pas souhaitée.

René Girard (930x620)

Girard toujours aux commandes. Alors que l'instabilité a gagné les bancs de Ligue 1 avec sept changements de coach, le Losc continue l'aventure avec René Girard. Accueilli avec scepticisme l'an dernier, l'ancien entraîneur de Montpellier a rapidement conquis le Nord, non pas tant avec le jeu produit - soyons honnête - qu'avec sa communication franche du collier et, surtout, ses résultats. Car Lille a pendant très longtemps tenu tête à Monaco et au PSG. Les incertitudes autour de la vente de club (provisoirement ?) mises entre parenthèses, Girard va poursuivre son travail avec le président Michel Seydoux. "Pour certains, il n'est pas normal que Lille soit à ce niveau de compétition. Mais ceux-là, il y a longtemps que je ne les écoute plus", a déjà tonné au Figaro.fr Girard, qui ne s'inquiète pas des trois défaites concédées lors des matches de préparation. "Elles restent anecdotiques, je suis globalement satisfait de cette préparation", conclue par une victoire sur le Maccabi Haïfa.

Enyeama à l'entraînement (930x620)

Des mondialistes sur le retour. Si l'arrivée du Brésilien David Luiz au PSG et le départ du Colombien James Rodriguez de Monaco ont alimenté la chronique estivale, le Losc avait lui aussi son contingent de mondialistes "clinquants", à commencer par le Nigérian Vincent Enyeama. Dans les buts des Super Eagles, le portier du Losc a fait des miracles et permis à son équipe d'atteindre les huitièmes de finale, où elle a été éliminée par la France (2-0). Seul Lillois chez les Bleus, Rio Mavuba est resté à Lille mercredi et ne disputera pas ce match de reprise. C'est le cas également du Belge Divock Origi, l'un des Diables les plus performants au Brésil. Ses bons (bouts de) matches ont d'ailleurs convaincu Liverpool de l'acheter pour six ans. Prêté par les Reds, il aura une saison supplémentaire pour polir son jeu dans le Nord. Enfin, s'il a fait le déplacement avec l'équipe, l'Ivoirien Salomon Kalou ne devrait pas poursuivre au Losc : il bénéficie d'un bon de sortie.

Sébastien Corchia (930x620)

Un mercato très tranquille. En dehors du probable transfert de Kalou et du prêt d'Origi, le mercato lillois est très tranquille. Gianni Bruno, qui évoluait à Bastia la saison dernière, a été transféré à Evian Thonon-Gaillard et d'autres jeunes ont été prêtés, en Belgique, à Mouscron ou Ostende. Le seul mouvement notable reste l'arrivée de Sébastien Corchia. L'ancien Sochalien, qui devait déjà rejoindre le Losc lors du mercato hivernal, est cette fois arrivé à destination. Mais c'est tout. L'effectif lillois, de qualité, apporte moins de garanties niveau quantité. Et quand on entame un premier mois de compétition avec potentiellement huit matches au programme, cela pourrait quand même poser problème. Où en est Lille ? On aura des éléments de réponse dès mercredi soir.

>> LIRE AUSSI : Lens jouera à domicile à... Amiens