Mais au fait, la Finlande, ça joue bien ?

  • A
  • A
Mais au fait, la Finlande, ça joue bien ?
@ REUTERS
Partagez sur :

FOOT - La France débute ses qualifications pour le Mondial contre la Finlande, vendredi à 20h30.

Si la Finlande est spécialisée dans le lancer de téléphone portable, l'écrasement de moustique et le porter d'épouse (non, ce n'est pas une blague, ça existe ! - la preuve ici en vidéo), elle a aussi une équipe de football. Après un Euro en demi-teinte, ce n'est pas forcément une bonne nouvelle d'affronter une équipe un peu méconnue à Helsinki pour un premier match de qualif'. Europe1.fr en short dresse le portrait robot de l'équipe finlandaise.   

Finlande-2

Aucune participation à une compétition majeure. Pour vous situer un peu la Finlande, elle est en 96e position au classement FIFA derrière des pays comme la Nouvelle-Zélande, le Qatar ou le Guatemala, la Finlande ne va pas vous terrifier là-dessus (à titre de comparaison, la France est 15e). Si on vous dit que la sélection nationale n'a jamais réussi à se qualifier pour une compétition majeure comme la Coupe du monde ou l'Euro, là non plus, vous n'êtes pas terrorisé. Pour résumer son niveau, la Finlande bat fréquemment des petites nations du foot comme la Macédoine ou l'Islande mais ne parvient jamais à accrocher les grosses écuries.

Des joueurs connus ? Mercredi en conférence de presse à Clairefontaine, les joueurs de l'équipe de France ont été bien embêtés quand est venu le moment de citer des joueurs finlandais. Jugez plutôt avec la réponse de Mathieu Valbuena : "on a regardé la vidéo tout à l'heure. Je crois qu'il y a Youki, ou Louki... enfin un joueur, celui qui a marqué des buts de la tête". Lequel Youki s'appelle en fait Njazi Kuqi… Mais la palme du meilleur cliché revient de loin à Anthony Réveillère : "on les a étudiés par vidéo mais on n'a pas retenu les noms. Désolé, c'est des blonds, et puis du nord quoi".

Finlande-3

De jeunes talents à surveiller. Vous venez de le lire, les Bleus n'ont pas vraiment révisé leurs classiques finlandais. On va donc les aider un peu. Plusieurs jeunes joueurs comme l'attaquant Teemu Pukki (22 ans - Schalke 04), le milieu de terrai Roman Eremenko (25 ans - Rubin Kazan) ou encore le milieu Alexander Ring (21 ans - Borussia Mönchengladbach) sont les éléments moteurs de la sélection. Un peu moins jeune (29 ans), l'attaquant Njazi Kuqi, très fort de la tête, sera également à surveiller.

Le joueur type. On a sorti notre petite calculette pour vous, histoire de tracer les contours du joueur type de la Finlande. Avec 1,87 m pour 79 kilos de moyenne, il est grand mais pas forcément très très costaud. Contrairement au cliché qu'on pourrait avoir sur le sportif "viking", le Finlandais est moins physique. Attention quand même à sa détente sur les coups de pied arrêtés...