Lille coule le PSG

  • A
  • A
Lille coule le PSG
@ REUTERS
Partagez sur :

EN UN CLIC - Battu au Stadium Nord (2-1), le PSG est repoussé à cinq points de Montpellier.

Le moment où tout a basculé*. Cela pourrait même être le moment où la saison a basculé. Alors que le PSG menait (relativement) tranquillement sur la pelouse de Lille après avoir ouvert le score par Javier Pastore (48e), Mamadou Sakho a eu un (très) mauvais réflexe en accrochant Nolan Roux du bras après avoir mal apprécié la trajectoire du ballon (69e). Faute. Penalty. Carton rouge (sévère). Egalisation. Lille, qui n'avait pas réussi à concrétiser ses occasions en première période, allait prendre l'avantage moins de dix minutes plus tard...

Celui qui aurait dû rester chez lui. Il aurait d'abord dû rester sur le banc. Titulaire et même capitaine au moment de l'arrivée de Carlo Ancelotti au PSG cet hiver, Mamadou Sakho a peu à peu perdu ce double statut. Et, dimanche, à Lille, le technicien transalpin lui avait une nouvelle fois préféré Alex et Milan Besivac en défense centrale. Mais, blessé, ce dernier a été contraint de quitter ses coéquipiers peu avant la pause. Sakho est alors entré en jeu. L'international tricolore n'a jamais été mis en difficulté. Jusqu'à cette maudite 69e minute...

Hazard, le coup du foulard (930x620)

© Capture d'écran Canal+

Le geste technique. Sa frappe coup de pied des 20 mètres avait déjà été d'une pureté remarquable (30e). Son tir enroulé sur le penalty n'avait laissé aucune chance à Salvatore Sirigu (71e). Mais, "le" geste que l'on retiendra de la soirée d'Eden Hazard, c'est sa passe qui a amené le deuxième but, celui de Nolan Roux (80e), un centre réalisé par la grâce d'un "coup du foulard", avec passage du pied droit derrière son pied d'appui, le gauche (photo ci-dessus). Du grand art.

Hazard avec Nene (930x620)

© Capture d'écran Canal+

Le "big duel". Hazard-Nene. C'était le duel attendu de ce choc de la 34e journée entre deux les meilleurs techniciens du championnat de France, avec le Montpelliérain Younès Belhanda. Hazard a démarré pied au plancher, avec plusieurs tirs flottants et des appels tranchants. Beaucoup plus discret, Nene, orphelin de Jérémy Ménez, forfait et remplacé par Kévin Gameiro, a attendu la vingtième minute pour se montrer. Il a joué les passeurs pour Pastore, qui a trouvé la barre transversale (28e) avant de manquer sa tête (42e). C'est finalement le carton rouge de Sakho qui a (aussi) fait basculer ce duel. Pendant que Hazard égalisait, Nene sortait et était remplacé par Diego Lugano. Très affecté, le Brésilien a été le dernier à quitter le banc en fin de match...

Vieira au match de Lille (930x620)

© Capture d'écran Canal+

Le people. Eden Hazard continue d'attirer l'attention et les regards. A la veille d'un derby capital dans la course au titre de champion d'Angleterre, les deux clubs de Manchester, City et United, avaient dépêché chacun un représentant pour superviser la star belge de notre championnat. A gauche, on reconnaît le champion du monde 1998 Patrick Vieira, entré dans l'encadrement des Citizens à l'issue de sa carrière de joueur.

La pensée du jour. Le directeur sportif du PSG, Leonardo, au centre des discussions ces derniers jours (partira ? partira pas ?) était bien présent au Stadium Nord. Mais, à l'issue de la rencontre, le Brésilien n'a pas souhaité s'exprimer et a glissé un "pas de mot" au journaliste de Canal+. Des mots, l'entraîneur du PSG Carlo Ancelotti en a trouvé pour décrire la performance de son équipe : "c'est incroyable,  nous avons perdu le match en prenant un but en contre-attaque. Nous sommes déçus, mais nous devons regarder devant et faire tout notre possible." Le PSG serait bien inspiré de regarder également derrière : Lille n'est plus désormais qu'à deux points.

>>Voir le classement

*>>Retrouvez la "bible d'Europe1.fr en short"