Ligue Europa : Lille, Saint-Etienne et Guingamp peuvent encore y croire

  • A
  • A
Ligue Europa : Lille, Saint-Etienne et Guingamp peuvent encore y croire
@ REUTERS
Partagez sur :

BILAN - Saint-Etienne, Lille et Guingamp n'ont pas réussi à gagner lors de la 5e journée, jeudi soir.

A une journée de la fin de la phase de groupes de la Ligue Europa, les pessimistes diront qu'aucun club français n'est encore qualifié. Les optimistes, eux, souligneront que les trois peuvent encore se qualifier. Bilan et perspectives de qualification avant l'ultime journée pour Saint-Etienne, Lille et Guingamp, qui n'ont pas réussi à l'emporter jeudi soir.

Claudio Beauvue (960x640)

© REUTERS

C'est possible.Seule équipe française en mesure de se qualifier dès jeudi, Guingamp s'est incliné à domicile contre la Fiorentina, qui était déjà qualifiée (2-1). Pourtant, le club breton a évolué à onze contre dix pendant plus d'une mi-temps après l'exclusion très sévère de Jose Maria Basanta pour une faute dans la surface sur Sylvain Marveaux, peu avant la pause. Mais l'EAG n'est jamais parvenu à combler le retard de deux buts accumulé dans le premier quart d'heure. "Le scénario du match est décevant parce qu'on fait preuve de beaucoup de naïveté sur l'entame", a regretté le coach de l'En Avant, Jocelyn Gourvennec. "On savait qu'ils jouaient de manière automatisée dans le dos très vite. Ils le font tout le temps, c'est travaillé et on se fait prendre." Malgré cette défaite, Guingamp, qui compte 7 points, reste en position favorable en vue de la qualification. Il faudra pour cela que les Bretons décrochent au minimum le match nul sur le terrain du PAOK Salonique, qui compte 7 points également. Mais l'EAG s'avance vers cette "finale" avec l'avantage acquis grâce à sa victoire lors du match aller (2-0), les confrontations particulières départageant deux équipes à égalité de points.

Nolan Roux (960x640)

© REUTERS

C'est difficile. En difficulté en Ligue 1 (14e), Lille s'est offert un espoir de poursuivre sa route en Ligue Europa, jeudi soir. Le club nordiste, mené sur la pelouse de Krasnodar, en Russie, a réussi à égaliser dans le dernier quart d'heure grâce à Nolan Roux. Ce but change tout et permet au Losc de rester maître de son destin avant la dernière rencontre face aux Allemands de Wolfsburg. "En dehors du résultat, le comportement de l’équipe importait beaucoup", a insisté le coach, René Girard. "On va maintenant tacher de bien récupérer et de garder cet état d’esprit qui peut nous permettre de réaliser de bonnes choses." Le Losc, virtuellement éliminé jusqu'à la 79e minute, a accueilli avec soulagement la victoire plus tard dans la soirée d'Everton sur la pelouse de Wolfsburg (2-0). Tout autre résultat aurait éliminé le Losc. Mais cette victoire anglaise offre une "finale" aux Dogues, le 11 décembre prochain, contre Wolfsburg, qui les devance de trois longueurs. En cas de victoire, les deux clubs compteraient sept unités mais le club de Michel Seydoux devancerait son adversaire à la différence particulière après le match nul de l'aller (1-1). Tout est ouvert, même si le Losc reste actuellement sur neuf matches sans succès...

Ricky van Wolfswinkel (960x640)

© REUTERS

C'est compliqué. Seul club français invaincu en Ligue Europa, l'AS Saint-Etienne est aussi celui qui se trouve dans la situation la plus fâcheuse, la faute à cinq nuls en cinq matches. Une fois de plus, les Verts n'ont pas réussi à gagner, jeudi, face au club azerbaïdjanais du Qarabag Agdam (1-1). Les hommes de Christophe Galtier n'ont pas été vernis puisque l'ouverture du score de Qarabag est entachée d'une faute de main préalable et que Ricky van Wolfswinkel, auteur de l'égalisation - et particulièrement maladroit par ailleurs -, s'est vu refuser le but du 2-1 pour une position de hors-jeu inexistante (photo). "L'arbitrage a été honteux. On parle souvent de l'arbitrage français. Il faut bien regarder à l'étranger. Nous sommes tombés sur un corps arbitral inexistant tout au long du match", a regretté l'entraîneur stéphanois. "J'ai appris que c'était le dernier match de l'arbitre. Heureusement que c'est son dernier match..." Un dernier match, l'ASSE en aura également un le 11 décembre en Ukraine, sur la pelouse de Dnipropetrovsk. Problème : elle n'est plus maîtresse de son destin. Pour se qualifier, il lui faudra faire mieux que le Qarabag Agdam qui jouera à domicile face à l'Inter Milan, déjà qualifiée. Pas impossible, mais c'est compliqué. 

>> LIRE AUSSI : Que peut espérer Saint-Etienne sans marquer de buts ?