Ligue Europa : Guingamp gagne le premier round face au Dynamo Kiev

  • A
  • A
Ligue Europa : Guingamp gagne le premier round face au Dynamo Kiev
Jérémy Pied et les Guingampais ont réussi à l'emporter, jeudi soir, face à une équipe du Dynamo réduite à 9.@ JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP
Partagez sur :

DÉCEPTION - A 11 contre 9 pendant plus d'une mi-temps, Guingamp a battu le Dynamo Kiev (2-1).

L'En Avant Guingamp a écrit une belle et grande page de son histoire européenne, jeudi, en battant le Dynamo Kiev (2-1) en seizièmes de finale aller de la Ligue Europa dans un stade du Roudourou en ébullition et à l'issue d'un scénario totalement fou. Les Bretons, rapidement menés au score après le but de l'international portugais Miguel Veloso (19e) et en difficulté dans le jeu, ont d'abord égalisé par l'inévitable Claudio Beauvue (73e) avant de prendre l'avantage deux minutes plus tard grâce à Mustapha Diallo (75e). Mais, à ce moment-là, les Bretons jouaient depuis plus d'une demi-heure à 11 contre 9 !

Deux cartons rouges en cinq minutes. Le match a effectivement pris une drôle de tournure en fin de première période, quand deux joueurs du Dynamo Kiev ont reçu un carton rouge direct en cinq minutes. C'est d'abord la star ukrainienne de cette équipe, Andriy Yarmolenko, qui a été exclue après avoir adressé un croc-en-jambe de frustration à Younousse Sankharé (39e). L'attaquant du Dynamo était mécontent que les joueurs de Guingamp n'aient pas mis le ballon en touche alors que l'un de ses partenaires était au sol. La même réaction d'orgueil a été fatale au Marocain Younes Belhanda, entré en jeu trois minutes plus tôt. L'ancien Montpelliérain, toujours aussi sanguin, a donné un coup de pied à Lionel Mathis qui venait de commettre une légère obstruction. A la 44e minute, le Dynamo Kiev s'est retrouvé à 9...

Guingamp-Kiev - 1280-640

© JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP

Deux buts en trois minutes. Le souci est que l'EAG a mis un certain temps à se remettre de ces émotions. En fin de première période, Christiophe Mandanne, très remonté et sans doute remplacé à la pause par précaution par Jocelyn Gourvennec, a bien été proche d'égaliser (45e+3) mais il a fallu ensuite attendre les 20 dernières minutes pour voir le Dynamo Kiev rompre, à chaque fois de la tête. Entré en jeu en deuxième période, Thibault Giresse a trouvé Beauvue qui a repris le cuir acrobatiquement et victorieusement (72e). Trois minutes plus tard, Mustapha Diallo, qui venait d'entrer sur la pelouse, a catapulté le cuir de la tête pour offrir la victoire aux Guingampais face à neuf Ukrainiens à bout de souffle, eux qui n'avaient plus joué depuis décembre dernier.

Compte-tenu des circonstances, l'EAG aurait même pu faire mieux que ce court succès 2-1. "C'est vrai qu'avec la supériorité numérique, on espérait mettre ce premier but puis d'autres ensuite", a reconnu Beauvue sur W9. "On a gagné, c'est toujours bien, mais on aurait espéré en mettre un ou deux de plus." Néamoins, avec ce but d'avance et les suspensions au retour de Yarmolenko et de Belhanda, jeudi prochain, à Kiev, le "Petit Poucet" breton peut espérer être au rendez-vous des huitièmes de finale. Et écrire ainsi une nouvelle page de son aventure européenne...