Le Bayern Munich atomise Porto et se qualifie

  • A
  • A
Le Bayern Munich atomise Porto et se qualifie
@ CHRISTOF STACHE / AFP
Partagez sur :

LIGUE DES CHAMPIONS - Malmené à l'aller contre Porto (défaite 3-1), le Bayern a écrasé son adversaire au match retour en s'imposant 6-1 à l'Allianz Arena, mardi soir. Munich s'est rassuré avant les demis-finales. 

Les espoirs portugais étaient énormes, la défaite n'en est que plus cinglante. Après sa victoire surprise 3-1 à l'aller au Stade du Dragon, le FC Porto pouvait légitimement rêver à une qualification pour le dernier carré de la Ligue des Champions à l'orée de ce match retour contre le Bayern Munich. Mais les Bavarois, même privés de plusieurs joueurs majeurs (Alaba, Schweinsteinger, Ribéry, Robben notamment), ont écrasé leur adversaire du soir 6 buts à 1. Paris n'a finalement pas été l'équipe la plus malheureuse de la soirée.  

"J'ai entièrement confiance en ce groupe". L'équipe de Pep Guardiola, efficace et euphorique à l'image de Robert Lewandowski, auteur d'un doublé, a fait voler en éclats la défense de Dragons, invaincus jusque-là. Le tout avec une défense qui avait retrouvé rigueur et sérénité avec Holger Badstuber en remplacement de Dante, l'un des fautifs à Porto, en charnière centrale avec Jerome Boateng. "J'ai entièrement confiance en ce groupe", avait insisté Guardiola à la veille du second duel avec son ancien coéquipier du Barça et actuel coach du FC Porto, Julen Lopetegui. Et ses joueurs ont répondu de la plus belle des manières à la confiance du Catalan, lui évitant la première sortie en quarts de sa carrière d'entraîneur après les quatre demies aux commandes du Barça et la première bavaroise la saison dernière. "Cette équipe est de très grande qualité et a un cœur énorme", a souligné le capitaine Philipp Lahm. "On savait qu'il fallait changer quelque chose par rapport à l'aller. Et ça a payé."

Lewandowski assassine Porto. Clairement vexés mais sans se précipiter, les Bavarois sont passés comme une tornade sur la première période, régalant d'un festival offensif un public qui n'a cessé de chanter son soutien à ses héros. Les trois premiers buts sont venus sur autant de coups de tête : Thiago, l'homme qui avait maintenu l'espoir en marquant à l'aller, a repris au premier poteau un centre de Bernat (14e), Boateng, à l'affût au second poteau, a doublé la mise (22e) et Lewandowski, décalé par Müller, a coupé de la tête entre deux défenseurs (3-0, 27).                 
                 
Un but pour l'honneur. Mais ce n'était pas suffisant. Le champion d'Europe 2013 voulait clairement punir ce rival effronté qui a souffert des absences des défenseurs Danilo et Alex Sandro, suspendus. Müller (36e) puis Lewandowski (40e) portaient deux nouvelles estocades sur deux frappes à ras de terre sur lesquelles Fabiano était impuissant. A 5-0 à la pause, la messe semblait dite. Mais cela n'empêchait pas les Bavarois de poursuivre leurs assauts dès le retour du vestiaires. Le but de Jackson Martinez (73e) sauvait l'honneur et redonnait même quelques espoirs aux Portugais.

Les fautifs de l'aller se rachètent. Porto finissait mieux mais été douché en fin de partie avec l'exclusion de Marcano (2e jaune à la 87e) pour une faute sanctionnée par un splendide coup franc enroulé du droit de Xabi Alonso pour le but du 6-1. La plus belle des manières pour l'Espagnol de se faire pardonner de sa bévue du match aller qui avait coûté le premier but... Le Bayern a maintenu le rêve d'aller en finale le 6 juin à Berlin et réaliser un triplé comme en 2013 (avec championnat et Coupe). Encore une étape à franchir dont l'adversaire sera connu vendredi.

>> LIRE AUSSI - Le Barça, trop fort pour le PSG