Ligue des Champions : 2015, un très bon cru pour la France

  • A
  • A
Ligue des Champions : 2015, un très bon cru pour la France
@ IAN KINGTON / AFP
Partagez sur :

Monaco qualifié sur le fil malgré une défaite 0-2 contre Arsenal, la France aura bien deux représentants dans le top 8 européen. C'est assez rare pour être souligné. 

Un seul trophée en C1. Vingt-deux ans après sa seule et unique victoire dans la plus prestigieuse des compétitions européennes (Marseille en 1993), le foot français reste désespérément en quête d'un deuxième trophée en Ligue des Champions. Un maigre bilan qui place les clubs de Ligue 1 loin derrière les quatre grands championnats (Angleterre, Espagne, Italie et Allemagne), mais aussi derrière des pays plus "mineurs" comme les Pays-Bas et le Portugal. De quoi faire grise mine ? Loin s'en faut, puisqu'après  la qualification dans la douleur arrachée par Monaco contre Arsenal mardi soir (malgré une défaite 0-2 à Louis II), la France place cette saison deux représentants en quarts de finale. Et conserve donc toutes ses chances de remporter le trophée. 

Tout sauf un hasard, puisque les deux clubs qualifiés sont les deux plus riches du championnat. A défaut d'être en tête de la Ligue 1, le PSG, loin devant avec ses 490 millions d'euros de budget, et l'AS Monaco et ses 160 millions trustent les premières places de ce classement du compte en banque. Avant le tirage au sort des affiches des quarts de finale de la Ligue des Champions vendredi, Europe1.fr tire un bilan chiffré de cette campagne européenne française, déjà très positive.

• 3 : C'est seulement la troisième fois de l'histoire du football français que deux représentants de la Ligue 1 se retrouvent dans le top 8 européen

lisandro

© En 2010, le Lyon de Lisandro Lopez avait dominé Bordeaux en quarts de la C1. PHILIPPE DESMAZES / AFP

La première fois, c'était en 2003-2004. A l'époque, Lyon avait été sorti en quarts de finale par le futur vainqueur, le FC Porto de José Mourinho. Un FC Porto qui s'était imposé en finale contre… l'AS Monaco, auteur d'un parcours flamboyant cette saison (victoires contre le Real Madrid et Chelsea). La seconde, c'était en 2010-2011. Bordeaux, meilleure équipe des phases de poules, était tombée sur l'OL en quarts de finale pour un duel fratricide. Les Lyonnais s'étaient qualifiés  au terme d'une double confrontation très serrée, avant d'exploser dans le dernier carré face au Bayern Munich de Franck Ribéry (0-1, 0-3).

• 6 : Comme le classement actuel de la France à l'indice UEFA

Avec cette double qualification, la Ligue 1 (52.250 points) empoche six points supplémentaires, et creuse l'écart avec le championnat russe, son premier poursuivant (49.998 points) qui ne compte plus que deux clubs en Ligue Europa. Le championnat français assuré de conserver son rang, il peut même regarder plus haut : le cinquième du classement UEFA, le Portugal (61.049 points), ne peut  plus compter que sur le FC Porto en C1 pour gonfler son score. De plus, le classement UEFA, recalculé chaque année, ne prendra plus en compte l'exercice 2010-2011 dès la saison prochaine. Or, cette année avait été celle du triomphe pour le Portugal, qui avait placé trois de ses clubs dans le dernier carré de la Ligue Europa (Porto, Benfica et Braga, Porto l'avait emporté en finale contre Braga 1-0). Une opération qui devrait remettre la Liga Sagres (le championnat lusitanien) et la Ligue 1 au coude à coude, selon les résultats de leurs représentants.         

• 3 : Comme le nombre de défaites du PSG en C1 depuis trois ans

Depuis son retour en Ligue des Champions lors de la saison 2012-2013, le Paris Saint-Germain n'a perdu que trois des 28 qu'il a disputés matchs (deux lors des phases de poule, et un e, huitièmes de finale, 2-0 contre Chelsea à Stamford Bridge la saison dernière). Depuis son retour cette saison, Monaco n'a connu qu'une seule défaite.

• 11.300 : Comme le coefficient donné par l'UEFA à Monaco au début de la saison

C'est le deuxième plus bas de toutes les équipes qualifiées devant Malmö. Sur le papier, la qualification pour les quarts de finale de Monaco est donc une énorme surprise.

• 0 : Le flop qui guette les clubs anglais

suarez-1280

© PAUL ELLIS / AFP

Le nombre de clubs anglais qualifiés pour les quarts-de-finale de la C1 cette année... en attendant le match retour opposant le FC Barcelone et Manchester City mercredi soir. Mais la surprise serait grande si City, défait à domicile à l'aller et qui a moins de 7% de chances de passer, venait à s'imposer. Si les Citizens ne créent pas l'exploit, ce serait la deuxième fois en trois ans seulement que la Premier League, souvent citée comme le "meilleur championnat du monde", connaît un tel sort sur la scène européenne. Le signe d'un resserrement de la concurrence au plus haut niveau ?

>> LIRE AUSSI - Monaco arrache les quarts au courage

>> LIRE AUSSI - Paris a été magique !

>> LIRE AUSSI - Suarez mange City