Ligue 1 : un fauteuil de champion pour quatre prétendants

  • A
  • A
Ligue 1 : un fauteuil de champion pour quatre prétendants
@ Photos AFP
Partagez sur :

EMBOUTEILLAGE - Les victoires du PSG, de l’OM et de Monaco, combinées à la défaite de l’OL, ont opéré un resserrement en tête du classement du championnat de France.  

Le championnat de France s’offre une fin de saison passionnante. La 30e journée de Ligue 1 a marqué un tournant, avec un resserrement en tête du classement. Avec les victoires du PSG, de l’OM et de Monaco, couplées à la surprenante défaite de Lyon, l’écart entre le premier et le quatrième n’est désormais que de six points, à huit journées de la fin. Paris a pris la tête du classement (59 pts), devant Lyon (58 pts) et Marseille (57 pts). Monaco pointe à six longueurs du nouveau leader (53 pts), mais peut revenir à trois unités si il remporte son match en retard contre Montpellier le 7 avril prochain. Europe1.fr a passé au crible le calendrier de ces prétendants à la couronne de champion de France.

Un clasico chaud bouillant. Premier enseignement à la lecture des dernières rencontres de la saison : le clasico vaudra très cher. Le choc entre l’OM et le PSG aura lieu le 5 avril prochain, au stade Vélodrome, pour un match potentiellement décisif pour le titre. Paris vient de virer en tête, à la faveur de sa victoire contre Lorient (3-1). L’OM a aussi assuré, avec sa large victoire contre Lens (4-0), au stade de France. Les deux équipes arriveront avec le plein de confiance pour cette rencontre électrique.

Le PSG sur tous les fronts. Mais le calendrier du PSG s’annonce dantesque au mois d’avril. Les Parisiens sont encore engagés sur tous les tableaux : Ligue 1, Ligue des champions, Coupe de France et Coupe de la Ligue. Les champions de France en titre disputeront six rencontres cruciales en à peine 16 jours. Outre le clasico contre l’OM (5 avril), les Parisiens joueront Saint-Etienne en demi-finale de la Coupe de France (8 avril), la finale de la Coupe de la Ligue contre Bastia (11 avril), avant de mettre le cap sur les quarts de finale de Ligue des champions contre le FC Barcelone (aller le 15 avril, retour le 21). Le PSG pourrait bien y perdre des plumes, et quelques points précieux en championnat.

Lyon, la mauvaise passe. Longtemps leader de Ligue 1, l’OL tousse depuis le mois de février. Sur les 8 derniers matches, Lyon a seulement remporté deux victoires, pour quatre matches nuls et deux défaites. Les jeunes Lyonnais ont ainsi perdu la tête du championnat ce week-end (1-2 contre Nice), et ont montré des signes d’essoufflement dans le jeu. L’OL est néanmoins le seul des quatre prétendants au titre qui ne jouera pas contre un de ses adversaires direct d’ici la fin du championnat. Mais le match de l’année pour l’OL aura lieu lors de la 33e journée, contre Saint-Étienne (5e, à sept points du PSG), à Gerland. Une victoire dans le derby pourrait bien relancer les Lyonnais.

Marseille doit gagner contre un gros. Février a aussi été terrible pour l’OM, avec trois nuls et une défaite. Mais l’OM a reverdi en même temps que le mois de mars pointait le bout de son nez. Marseille reste sur deux (très) larges victoires, contre Toulouse (6-1) et Lens (4-0) en trois rencontres. Mais les hommes de Marcelo Bielsa ne parviennent toujours pas à accrocher un gros à leur tableau de chasse. L’OM a obtenu un nul rageant contre Lyon, mi-mars (0-0), et devra réussir à battre le PSG (31e journée) et Monaco (36e journée) au stade Vélodrome d’ici la fin de la saison. Pour l’instant, les Marseillais n’ont pas remporté la moindre rencontre contre des adversaires directs. L’OM sait ce qu’il lui reste à faire contre le PSG et l'ASM.

Monaco, une dynamique impressionnante. Juste derrière, Monaco grignote doucement mais surement son retard. Largués à la trêve hivernale, les Monégasques ont profité des résultats en dents de scie des leaders du championnat pour se rapprocher des premières places. L’ASM ne cesse d’enchaîner les bons résultats et n’a perdu qu’un seul match depuis le mois de novembre. Monaco devra cependant se déplacer à Marseille, lors de la 36e journée. D’ici là, le club de la Principauté se sera peut être encore rapproché de la tête. Si l’ASM remporte son match en retard contre Montpellier, il reviendrait alors à trois points du PSG. Mais les hommes de Leonardo Jardim auront, comme les Parisiens, un quart de finale de Ligue des champions (contre la Juventus) à gérer.   

>> LIRE AUSSI :  l’OM humilie Lens et revient sur le PSG

>> LIRE AUSSI : Monaco se mêle à la course au titre

>> LIRE AUSSI : Battu par Nice, Lyon laisse la tête au PSG

>> LIRE AUSSI : La cinglante réponse de Zlatan à ses détracteurs