Ligue 1 : Payet se défend d'avoir insulté les arbitres d'OM-OL

  • A
  • A
Ligue 1 : Payet se défend d'avoir insulté les arbitres d'OM-OL
@ BERTRAND LANGLOIS/AFP
Partagez sur :

DÉFENSE - Le milieu offensif marseillais affirme que ses propos injurieux, filmés dimanche, ne visaient pas les arbitres de la rencontre contre Lyon.

Dimitri Payet a voulu mettre les choses au clair. Le milieu offensif marseillais s'est défendu mercredi d'avoir insulté les arbitres de la rencontre de Ligue 1 contre Marseille (0-0). "Comment pourrait-on me reprocher des propos déplacés envers les arbitres alors qu'ils étaient encore sur la pelouse au moment où je m'exprime", a plaidé l'international français. Payet, qui rentrait aux vestiaires à la fin du match, a été filmé dimanche soir par Canal+Sport, criant "On s'est fait niquer! Enculé(s)!", en regardant en direction du vestiaire des arbitres puis le sol, sans qu'il soit possible de savoir à qui ses propos étaient destinés.

"Rien de plus que de la frustration". Les arbitres de la rencontre ont regagné leur vestiaire peu après, entourés de quelques membres du staff olympien disant en espagnol que le ballon "était rentré d'un mètre", sur un but non accordé à Marseille. "Mes paroles ne leur étaient pas destinées", a assuré Payet sur le site de son club. "Même si ce n'était pas élégant, il n'y avait rien de plus que de la frustration." "Quand on finit sur un nul après avoir dominé d'un bout à l'autre la rencontre, quand un but vous a été injustement refusé, quand on sort surtout d'une rencontre d'une telle intensité, il y a de la déception, une grande déception", a encore expliqué le joueur.

Il risque 4 matches de suspension. Ces propos injurieux sont intervenus quelques heures après les insultes de Zlatan Ibrahimovic à destination des arbitres, après le match perdu contre Bordeaux. L'attaquant du PSG avait traité l'arbitre de "trou du cul" avant de lâcher un "pays de merde" qui a déclenché une vive polémique et l'indignation des syndicats d’arbitres. La commission de discipline doit se pencher jeudi sur le cas de la star suédoise, avant de décider d'une éventuelle sanction. Le dossier de Dimitri Payet devrait lui aussi être étudié jeudi par la LFP. Les deux joueurs risquent jusqu'à 4 matches de suspension.

>> LIRE AUSSI - Payet a aussi insulté les arbitres

 >> LIRE AUSSI - Pourquoi la Ligue 1 refuse la "goal line technology"

>> LIRE AUSSI - Les excuses de Zlatan

>> LIRE AUSSI - "Ne déformez pas mes propos", demande Zlatan