Ligue 1 : Lyon-PSG est-il capital ?

  • A
  • A
Ligue 1 : Lyon-PSG est-il capital ?
@ Thomas SAMSON/AFP
Partagez sur :

LA POLÉMIQUE - Le choc de la 24e journée oppose dimanche soir le leader, l'OL, au troisième du classement, le PSG.

Une semaine après s'être déplacé à Monaco, l'Olympique lyonnais, leader du classement, reçoit le PSG, double champion de France en titre, lors de l'incontestable affiche de la 23e journée de Ligue 1. Entre la capitale des Gaules et celle de la France, c'est peut-être bien plus que trois points qui seront en jeu, dimanche soir, au stade de Gerland...

OUI : "un hypothétique tournant de la saison"

Par Nicolas ROUYER

PSG-Lille - Rio Mavuba et Zlatan Ibrahimovic 640-640

© DENIS CHARLET / AFP

"Le week-end dernier, la victoire du PSG contre Rennes (1-0) conjuguée au match nul de Lyon à Monaco (0-0) ont sensiblement changé la donne au sommet du championnat. En cas de succès, dimanche soir, au stade Gerland, le PSG prendra la tête du championnat, là même où le PSG version Qatar avait décroché le premier de ses deux titres de champion, le 12 mai 2013. Ce n'est pas anecdotique car ça y est, l'équipe de Laurent Blanc semble à nouveau en phase avec ses ambitions. Elle reste sur six victoires de rang toutes compétitions confondues, la défense 100% brésilienne impose sa griffe, le trio Thiago Motta-Verratti-Matuidi a retrouvé du mordant, et devant, Ibrahimovic, Cavani et Lucas font le métier. Le PSG est lancé et ni Lyon, diminué par l'absence d'Alexandre Lacazette, ni l'OM, qui commence à montrer ses limites à l'extérieur, ne semblent aujourd'hui armés pour contrer la machine parisienne. Alors, certes, il restera encore 14 journées après ce match-là mais s'il ne parvient pas au minimum à tenir le PSG en échec, on a le sentiment que l'OL ne le reverra plus. Dimanche soir, on pourrait bien assister à un tournant de la saison..."

NON : "ce serait faire injure à l'OM"

Par Othman AZZEDDINE

Gignac avec l'OM (640x640)

© A.-C.Poujoulat/AFP

"Il est clair que ce Lyon-PSG sera important dans la course à la première place. Mais de là à dire que ce match est capital, absolument pas. Avec des écarts aussi serrés en tête et 14 journées encore à jouer, il serait inapproprié de voir ce choc comme un match capital pour le titre. Ça serait aussi une injure faite à l’Olympique de Marseille, qui reste dans la course. Les Phocéens, auteurs d’une première partie de championnat de rêve, sont certes dans le dur mais ne doivent sûrement pas être enterrés aussi vite. D’autant plus que la pépite argentine Lucas Ocampos (ex-Monaco), déjà buteur samedi à Rennes, est venue renforcer l’effectif marseillais. Cette année, la Ligue 1 nous offre une bataille non pas à deux mais à trois pour le titre. Face à la puissance financière du PSG, Lyon et son centre de formation font des miracles et l’OM de Bielsa, de la résistance. Profitons de ce spectacle (jusqu'au bout !) et ne parlons pas de match capital ou de titre, il est encore beaucoup bien trop tôt."

>> LIRE AUSSI : Coupe de la Ligue : le PSG qualifié pour la finale