Les transférés de dernière minute

  • A
  • A
Les transférés de dernière minute
@ MAXPPP
Partagez sur :

FOOT - Le mercato français s'est officiellement achevé mardi, avec quelques transferts savoureux.

Le mercato estival français s'est officiellement achevé mardi. Cette année, les clubs français ont disposé de quelques jours supplémentaires pour faire leur marché. En ont-ils profité ? La réponse en quatre points.

Corgnet à Dijon (930x620)

© MAXPPP

Benjamin Corgnet : dans le Top 3. Surprise ! C'est le dernier jour du mercato que l'un des plus gros transferts de l'intersaison a été conclu, avec la signature du milieu de terrain de Dijon (Ligue 2), Benjamin Corgnet, à Lorient, pour la coquette somme de quatre millions d'euros (plus deux autres millions en bonus). Corgnet est même le troisième plus gros transfert de l'été. Bon, OK, hors PSG (qui truste les cinq premières places, avec Thiago Silva, Lucas Moura, Lavezzi, Ibrahimovic et Verratti). Seuls Marvin Martin (de Sochaux à Lille, 10 millions) et Daniel Congré (de Toulouse à Montpellier, 6 millions) ont coûté plus cher que Corgnet. Habitué à recruter au tout dernier moment, Lorient a jeté son dévolu sur ce milieu de terrain qui s'était révélé l'an dernier avec le DFCO. "Le FC Lorient donne l’idée d’une grande famille, dont les valeurs me correspondent. Il y aussi un très bon entraîneur, qui est là depuis très longtemps, et un bon effectif", explique Corgnet, 25 ans. Actuellement troisième de Ligue 1, le club breton s'est donné les moyens de rester dans le haut du tableau. Un joli coup, assurément.

Mvuemba à Lorient (930x620)

© MAXPPP

Arnold Mvuemba : l'anti-crise. L'olympique lyonnais, qui a beaucoup dégraissé cet été (départs de Lloris, Källström, Cissokho et Cris), a accueilli dans les dernières heures du mercato le milieu de terrain de Lorient, Arnold Mvuemba, 27 ans. Formé à Rennes, Mvuemba a passé deux ans en Angleterre, à Portsmouth, avant de s'installer en 2009 dans l'équipe de Lorient, avec lequel il a disputé plus de 120 matches. Cette transaction à 3 millions d'euros s'accompagne également de l'arrivée du jeune lyonnais Enzo Reale, 20 ans, pour un million. Avec ce transfert, l'OL signe sa quatrième arrivée de l'été, après Milan Bisevac (ex-PSG), Fabian Monzon (ex-Nice) et Steed Malbranque (libre). Malgré sa cure d'austérité, Lyon a donc réussi à signer quatre joueurs rôdés à la Ligue 1 qui sont aussi d'excellents footballeurs. Pas mal.

Le Tallec à Auxerre (930x620)

© MAXPPP

Anthony Le Tallec : la nouvelle (nouvelle) chance. A l'été 2003, Anthony Le Tallec, 18 ans et vainqueur deux ans plus tôt de la Coupe du monde des moins de 17 ans, était transféré du Havre à Liverpool. Près d'une décennie plus tard, le plus si jeune Morbihannais, 27 printemps, a quitté l'AJ Auxerre (Ligue 2) pour Valenciennes. "Je suis très content d'avoir signé à Valenciennes pour une durée de 3 ans. C'est ce que je recherchais : un club de Ligue 1 avec des ambitions. Avec un contrat de 3 ans, il y a de la stabilité, j'en ai besoin", explique "ALT". VA est en effet le sixième club de Le Tallec depuis son passage chez les Reds. Même si sa carrière est en dents de scie, le futur n°19 de VA peut se targuer d'avoir trouvé un point de chute intéressant, ce qui n'est pas le cas de son ancien compère Florent Sinama-Pongolle (transféré du HAC à Liverpool en même temps que lui, en 2003), non conservé par Saint-Etienne et dont le contrat a été résilié par le Sporting Portugal.

Et... les renforts jamais venus. Dans une fin de mercato, il y a également ces joueurs convoités et qui, finalement, n'arrivent jamais. Valenciennes a espéré débaucher le Dijonnais Younousse Sankharé. Sans succès. Même chose du côté de Nice, où le Gym souhaitait enrôler le petit frère Ayew, Jordan. Marseille s'y est opposé et n'a finalement pas fait les efforts nécessaires pour signer le Sochalien Ryad Boudebouz, qui l'a regretté, mercredi. Clubs et joueurs sont plus ou moins heureux mais, cette fois, les jeux sont faits. Au moins jusqu'au mois de janvier.