Les supporters de l'AC Milan réalisent un tifo humain

  • A
  • A
Les supporters de l'AC Milan réalisent un tifo humain
@ DR
Partagez sur :

PROTESTATION - Mécontents des résultats de leur équipe, les fans de l'AC Milan ont réalisé un tifo humain, mercredi.

C'est une scène que l'on a davantage l'habitude de voir dans les champs au bord des routes du Tour de France que dans un stade de football. Pourtant, mercredi, les supporters de l'AC Milan ont bel et bien réalisé un tifo humain : ils ont écrit un message non pas avec des feuilles de couleur mais avec leurs propres corps.

Le message écrit par ces supporters était sans équivoque : "Basta" (assez), était-il écrit en dans la partie haute de la tribune Curva Sud. Ancien géant d'Italie, l'AC Milan est devenu cette saison une équipe comme les autres qui navigue dans le ventre mou du championnat italien (10e après 34 journées). Et les supporters en ont "assez". Ce tifo, inédit de mémoire dans un stade de football, était accompagné d'une banderole située entre les deux niveaux du gigantesque stade de San Siro. "Mettete fine à questo scempio !", autrement dit : "Mettez fin à ce massacre !"

Pour réaliser ce tifo sans aucun artifice de couleur, les supporters présents ont profité d'un stade sonnant le creux. Et pour s'assurer que tout le monde serait bien assis à sa place, les responsables d'associations avaient placé une feuille blanche sur les sièges qui devaient être laissés vides, comme le montre l'image ci-dessous.

Mexès buteur, Ménez exclu. Réalisée en début de match, cette animation aurait pu être reconduite à la fin... Les Rossoneri, qui restaient sur une défaite samedi sur la pelouse de l'Udinese (2-1), se sont une nouvelle fois inclinés face au Genoa (3-1) malgré un but splendide de Philippe Mexès. L'ancien défenseur d'Auxerre a ensuite été à l'origine du penalty du 3-1 inscrit par Iago Falqué pour le Genoa. Quant à l'ancien Parisien Jérémy Ménez, meilleur buteur de l'AC Milan cette saison avec 16 réalisations, il a été exclu après avoir reçu deux cartons jaunes.

Mexès ramène provisoirement le score à 1-2 d'une frappe splendide :

Inzaghi en danger. Cette nouvelle défaite, la dixième de la saison en Serie A, pourrait coûter sa place à Filippo Inzaghi. L'ancien avant-centre, dont c'est la première expérience cette saison en tant qu'entraîneur, pourrait faire les frais de cette saison sans relief, alors que le propriétaire du club, Silvio Berlusconi, est en passe de céder la majorité de ses parts. "Moi, je ne lâche jamais, c'était comme ça dans ma carrière de joueur", a insisté Inzaghi à l'issue de la rencontre. "J'ai tout donné, cela n'a pas suffi, le Milan prendra sa décision, on verra demain (jeudi)". Il reste cinq matches à l'AC Milan pour sauver ce qui peut encore l'être, à savoir peut-être finir devant le voisin de l'Inter, qui se situe cinq points devant seulement et qui connaît lui aussi une saison très difficile.

>> LIRE AUSSI - Barça : des buts, des buts et encore des buts pour le trio "MSN"

>> LIRE AUSSI - VIDÉO - Dortmund prive le Bayern de triplé