Les sponsors s'inquiètent pour les Bleus

  • A
  • A
Les sponsors s'inquiètent pour les Bleus
Si les Français ne se qualifiaient pas pour la Coupe du monde, cela pourrait coûter très cher à la FFF.@ REUTERS
Partagez sur :

ENJEU FINANCIER - Avant les barrages entre la France et l'Ukraine, les partenaires des Bleus sont inquiets.

L'info. Didier Deschamps et les supporters des Bleus ne sont pas les seuls inquiets avant les barrages contre l'Ukraine. Tous les sponsors de l'équipe de France seront bien évidemment devant leur télévision, vendredi et mardi soirs pour suivre les performances de l'équipe de France. Tous les contrats de sponsoring arrivent à terme en ce moment mais aucune négociation n'a encore eu lieu. Le résultat des barrages aura forcément une conséquence directe sur ces engagements...


Franck-Ribery-a-ouvert-le-score-face-a-l-Australie-930_scalewidth_630

Un match à 19 millions d'euros. Chaque année, les différents partenaires de l'équipe de France rapportent environ 30 millions d'euros à la Fédération française de football (FFF) - en excluant l'équipementier Nike. Si les coéquipiers de Franck Ribéry ne se qualifiaient pas pour la Coupe du monde au Brésil, certaines marques pourraient réduire leur engagement. Selon les informations recueillies par Europe 1, ce manque à gagner pourrait s'élever aux alentours de 6 millions d'euros. Si on enlève également les 13 millions d'euros de droits télé pour les trois matches de poule au Mondial, la facture pourrait être salée pour le 3F. Au total, l'élimination pourrait coûter près de 19 millions d'euros à la FFF.

"Les marques sont inquiètes". Gilles Dumas, responsable d'étude marketing pour SporLab, ne le cache pas : "les marques sont inquiètes". "On a une étude qui partira dès le lendemain du deuxième match", explique-t-il au micro d'Europe 1. "Les sponsors l'attendent. Et ils nous mettent la pression pour l'avoir le plus tôt possible afin d'avoir des éléments pour décider du bien-fondé de leur investissement auprès de l'équipe de France". Pour certains partenaires des Bleus, les montants vont jusqu'à 9 millions par an. Pas question de prendre ces engagements à la légère.

Chevtchenko

Une revalorisation en cas de qualification ? Essayons d'être optimistes un instant. Quelles seraient donc les conséquences si tout se passait bien pour les Bleus ? "La qualification, c'est vraiment un minimum pour les partenaires de l'équipe de France", estime François Guyot, directeur de Sport Market, agence de conseil en communication sportive. "Je ne pense pas qu'il y aura une revalorisation des contrats si les Bleus vont au Brésil".

sur le même sujet

CONSEIL - Domenech : "mettre un but en Ukraine"

ADVERSAIRE - Faut-il craindre l'Ukraine ?

LEADER - Ribéry, le nouveau patron des Bleus ?

VIDÉO - L'Ukraine a toujours réussi aux Bleus