Les clubs de Ligue 1 feront bien "grève"

  • A
  • A
Les clubs de Ligue 1 feront bien "grève"
@ MAXPPP
Partagez sur :

LOCK-OUT - Dénonçant la taxe à 75%, les clubs professionnels feront grève le dernier week-end de novembre.

L'info.La menace s'est finalement concrétisée. Réunis jeudi matin en assemblée générale, les clubs de football professionnels français de Ligue 1 et Ligue 2 ont décidé à l'unanimité de se mettre en grève le week-end du 29 novembre (15e journée de Ligue 1 et 16e journée de Ligue 2) pour protester contre le projet de taxe à 75%.

Cavani-avec-le-PSG-930x620_scalewidth_630

Pas de match le dernier week-end de novembre. "Il y aura à la fin du mois un week-end sans match", a annoncé le président de l'UCPF, Jean-Pierre Louvel. Le choc entre le PSG et l'OL était notamment prévu le dimanche 1er décembre. Les députés français ont adopté la semaine dernière la taxe à 75% sur les revenus supérieurs à un million d'euros par an, une promesse de campagne de François Hollande. La taxe sera payée par les entreprises sur les rémunérations supérieures à un million d'euros versées en 2013 et 2014.

Un peu de pédagogie. Pour bien faire comprendre leur message, les clubs professionnels vont "organiser des opérations avec tous les fans de football", a ajouté Jean-Pierre Louvel. Les clubs ouvriront donc leurs portes aux supporters pour leur expliquer les raisons de ce mouvement.

Valbuena

Matignon reste ferme. Le gouvernement n'a pas tardé à réagir après cette annonce de grève. Matignon a affirmé qu'un club de football était traité "comme une entreprise comme une autre". "En surplomb de tout dispositif fiscal, il y a le principe d'égalité", a-t-on ajouté dans l'entourage du Premier ministre, Jean-Marc Ayrault.

La Ligue 1 paie déjà 700 millions d'euros d'impôts. Les clubs se disent étranglés fiscalement et ne veulent pas de cette nouvelle imposition. Mais combien versent-ils déjà au fisc ? Selon le dernier rapport de la Direction nationale de contrôle de gestion (DNCG), la contribution fiscale et sociale a atteint un record lors de la saison 2011-2012, avec 687 millions d’euros. Mais à quoi correspond vraiment ce chiffre ? C’est tout simplement l’addition de l’impôt sur le revenu payé par les joueurs en France, de l’impôt sur les sociétés payé par chacun des 40 clubs professionnels (Ligue 1 et Ligue 2) et les charges sociales que payent les clubs sur les salaires des joueurs. Un chiffre qui est en constante évolution depuis ces dix dernières années.

Le précédent. La dernière grève historique du foot français remonte à 1972. Trois ans plus tôt, les dirigeants du foot français avait proposé un contrat d'une durée assez libre pour les joueurs. En 1972, les présidents ne veulent plus de cette règle et veulent contrôler leurs salariés. A l’initiative déjà à l'époque de l'UNFP, les clubs font grève les 2 et 3 décembre 1972. Ils finiront par obtenir gain de cause...