Les cinq défis de Didier Deschamps

  • A
  • A
Les cinq défis de Didier Deschamps
@ REUTERS
Partagez sur :

ATTENTION TRAVAUX - La France rencontre l'Espagne en match amical jeudi soir, à moins de deux ans de l'Euro 2016.

C'est une rentrée de gala. Pour son premier match depuis la Coupe du Monde, l'équipe de France affronte l'Espagne, jeudi soir en match amical. Après une campagne convaincante conclue sur une défaite logique en quart de finale face à l'Allemagne (1-0), les Bleus sont désormais tournés vers l'Euro 2016. Car oui, c'est déjà demain. Dans moins de deux ans, les coéquipiers de Karim Benzema n'auront qu'un seul objectif pour ce championnat d'Europe à domicile : la victoire  finale, et rien d'autre. D'ici là, les Bleus devront négocier au mieux une longue phase de préparation. L'occasion pour Didier Deschamps de mener à bien plusieurs chantiers majeurs.

>> LIRE AUSSI : Coupe du Monde - les Bleus "pensaient devenir champions"

Deschamps

© REUTERS

Réussir deux ans de matches amicaux. Fini, la pression des matches de qualification. Directement qualifiée pour l'Euro en sa qualité de pays hôte, l'équipe de France s'apprête à disputer uniquement des rencontres amicales pendant presque deux ans. Forcément, l'excitation est moins grande qu'en qualifications ou qu'en barrages (remember France-Ukraine), mais les Bleus auront au menu le Portugal, le Danemark, l'Arménie, l'Albanie, ainsi que la Serbie dès dimanche soir. Et oui, l'équipe de France ne sera pas en vacances.

Tester de nouvelles options. Car Didier Deschamps doit mettre à profit cette longue attente pour améliorer son équipe. La "Dèche" pourra ainsi tester d'autres options tactiques que son 4-3-3 actuel. Et puis, même si les matches amicaux ne sont pas convaincants, DD pourra s'appuyer sur un précédent qu'il connaît bien. En 1998, on ne donnait pas cher de la peau de l'équipe de France avant la Coupe du Monde. A la fin, qui a soulevé le trophée ? C'est DD, bien évidemment.



Donner le pouvoir aux jeunes. Ils ont tous les trois moins de 23 ans et incarnent le futur de l'équipe de France. Grâce à une belle Coupe du Monde, Raphaël Varane, Paul Pogba et Antoine Griezmann ont gagné leur place dans le onze de Didier Deschamps. Le plus talentueux de la bande est sans nul doute le milieu de terrain de la Juventus Turin. Paul Pogba (21 ans), désigné meilleur jeune du Mondial, est désormais la pierre angulaire de l'entre jeu des Bleus et est amené à prendre encore plus de responsabilités.

Son coéquipier Raphaël Varane, 21 ans lui aussi, est bien installé en défense centrale, mais l'ancien Lensois n'est pas un titulaire indiscutable au Real Madrid. Quant à Antoine Griezmann (23 ans), la nouvelle coqueluche du public français devrait profiter de la retraite internationale de Franck Ribéry pour gagner définitivement sa place dans le onze de départ. Dans deux ans, ils n'auront plus l'excuse de la jeunesse. Les futurs patrons, ce sont eux.



>> LIRE AUSSI : Deschamps rappelle Mandanda et Lacazette

Injecter du sang neuf. Pour sa première liste post-Mondial, Didier Deschamps a convoqué 20 joueurs présents au Mondial. Seuls le gardien marseillais Steve Mandanda, le défenseur du FC Barcelone Jérémy Mathieu et l'attaquant lyonnais Alexandre Lacazette ont intégré le groupe. Pour le reste, c'est on prend les mêmes et on recommence. Mais à l'Euro 2016, il y aura forcément un renouvellement des forces.

Patrice Evra a 33 ans et est menacé par l'éclosion de Laywin Kurzawa, le joueur de l'AS Monaco. En attaque Florian Thauvin, de l'OM, ou encore Anthony Martial, monégasque lui aussi, pourraient faire leur apparition.  Tout comme le tout jeune Kingsley Coman, 18 ans, élu homme du match ce week-end pour son premier match avec la Juventus Turin. Au milieu de terrain, le sélectionneur devra surveiller la progression de Benjamin Stambouli, arrivé à Tottenham cet été, ou encore le Monégasque Geoffrey Kondogbia. Les jeunes défenseurs Aymeric Laporte, de l'Athletic Bilbao, et Kurt Zouma, de Chelsea, ont aussi une carte à jouer.

Deschamps

© Reuters

Mettre Benzema en confiance. Depuis la retraite internationale de Franck Ribéry, il est LA star de l'équipe de France. Karim Benzema, l'attaquant du Real Madrid, est incontestablement le leader de l'attaque des Bleus. Sur le papier, oui. Mais sur le terrain, l'ancien Lyonnais peine encore à prendre ses responsabilités. Lors du Mondial, il est passé à côté de son huitième de finale face au Nigéria et surtout face à l'Allemagne en quart de finale. Malgré trois buts dans la compétition, Karim Benzema n'a donc pas porté les Bleus vers les sommets.

Et ça, Didier Deschamps le sait. En conférence de presse, il a ainsi déclaré : "Qu'il soit le leader d'attaque qu'il doit être". Une phrase qui sonne comme un rappel à l'ordre pour l'attaquant du Real Madrid. Mais à l'Euro 2016, son sélectionneur comptera énormément sur lui. Et le public français, qui ne l'a pas toujours épargné, attendra aussi beaucoup de sa star. Nul doute que face à l'Espagne et plusieurs de ses coéquipiers du Real Madrid, Karim Benzema aura à cœur de briller. Didier Deschamps doit l'espérer très fort.