Les Bleus sont très loin du Brésil

  • A
  • A
Les Bleus sont très loin du Brésil
Les Bleus défient@ REUTERS
Partagez sur :

LE THERMOMÈTRE - Les Bleus se sont inclinés (2-0) face à l'Ukraine en barrages aller. Match retour mardi prochain.

Ukraine - France : 2-0
But : Zozulya 61e et Yarmolenko 83e sp

L'info. On ne pouvait pas imaginer pire scénario pour l'équipe de France de football. Les Bleus se sont inclinés (2-0) vendredi soir en Ukraine en match aller des barrages pour la Coupe du monde. Les Français n'avaient jamais perdu en sept rencontres contre les Jaunes. Cette première est catastrophique puisqu'elle pourrait les priver d'une Coupe du monde au Brésil en 2014. Mardi prochain, les Bleus devront marquer au moins trois buts pour se qualifier...

A la fin du match. C'est terrible pour les Bleus qui ont encaissé un deuxième but dans les dix dernières minutes. Sur une énième accélération de Zozulya, Laurent Koscielny est obligé de faire une faute. Yarmolenko transforme le penalty et condamne les Bleus à un exploit au match retour. Pour bien finir, Koscielny a pris un carton rouge pour avoir giflé Kucher. Dans une fin de match très électrique, le même Kucher a été exclu pour une deuxième faute sur Ribéry.

Yarmolenko double la mise sur penalty :

Après 75 minutes de jeu. Le match s'est emballé depuis l'ouverture du score des Ukrainiens. Didier Deschamps a décidé de faire rentrer deux nouveaux joueurs : Moussa Sissoko (66e) et Karim Benzema (70e) à la place de Loïc Rémy et Olivier Giroud. Zozulya, intenable en deuxième mi-temps, s'est créé une nouvelle grosse occasion. A la lutte avec Eric Abidal, l'attaquant ukrainien s'est écroulé dans la surface de réparation mais l'arbitre n'a pas bronché. Heureusement.

Zozulya ouvre le score pour l'Ukraine :



Après 60 minutes de jeu. L'Ukraine ouvre le score grâce à un très beau jeu en triangle. Zozulya termine le travail à cinq mètres du but. Hugo Lloris n'a pu que détourner la frappe dans ses buts. Les Bleus vont devoir se découvrir maintenant pour essayer de recoller au score.

Pogba-Matuidi

A la mi-temps. Deux options possibles en deuxième mi-temps : jouer (au moins un peu) ou endormir définitivement les supporters. Si on devait départager les deux équipes, on donnerait quand même un léger avantage aux Ukrainiens. Comme d'habitude, Ribéry se démène du côté tricolore. Pour l'instant, Samir Nasri donne raison à Didier Deschamps. Le joueur de Manchester City trouve souvent ses partenaires et tente de dynamiser le jeu.

Après 30 minutes. Après quinze premières minutes intéressantes sans être non plus passionnantes, le rythme est clairement retombé. Les deux équipes s'observent. En revanche, première grosse occas' pour les Ukrainiens à la 29e minute sur une très belle tête plongeante d'Edmar. Du côté des Bleus, on n'a toujours pas vu Loïc Rémy...

Ribéry

Après 15 minutes. Si certains redoutaient un début de match très prudent des deux équipes, ce n'est pas du tout le cas. Tous les duels sont très engagés. Les Français sont plutôt bien rentrés dans le match. Franck Ribéry et Samir Nasri combinent bien. Seul bémol pour les Bleus, les trois fautes déjà commises par Patrice Evra qui va devoir se méfier pour ne pas prendre de carton.

Nasri préféré à Valbuena. Didier Deschamps a préféré aligner Samir Nasri au détriment de Mathieu Valbuena au poste de meneur de jeu dans son système habituel en 4-2-3-1.

La composition des Bleus :

Lloris (cap) - Debuchy, Koscielny, Abidal, Evra - Pogba, Matuidi - Rémy, Nasri, Ribéry - Giroud

Notre envoyé spécial en Ukraine a rencontré des supporters français avant la rencontre. Voici le portfolio des irréductibles fans des Bleus.