Les Bleus cèdent face à l'Allemagne

  • A
  • A
Les Bleus cèdent face à l'Allemagne
@ REUTERS
Partagez sur :

RECIT - L'Allemagne, réaliste, a pris le dessus sur les Bleus, mercredi (2-1).

Europe1.fr vous fait (re)vivre le choc entre la France et l'Allemagne. Ambiance, anecdotes, statistiques, vous allez tout savoir.

90'+4 : L'Allemagne tient sa victoire au Stade de France (2-1) ! Les Bleus ont été punis de leurs erreurs défensives par deux buts lors d'une deuxième période où ils ont pourtant eu plusieurs opportunités. Il y a eu du bon (Valbuena, Ribéry, Lloris) mais aussi du moins bon ce mercredi soir, avec notamment un Benzema inefficace.

89' : Ribéry prend une nouvelle fois de vitesse Lahm mais son tir en force est repoussé par Adler. Les Bleus ne parviennent pas à égaliser...

83' : Olivier Giroud vient de faire son entrée en jeu à la place de Sissoko. Sinon, Romain Alessandrini part tout juste à l'échauffement. Le Rennais aura peut-être les honneurs d'une (petite) première sélection... Son coéquipier au Stade Rennais, Chris Mavinga, semble s'impatienter...

79' : Du côté de l'Arena d'Amsterdam, les Pays-Bas ont été contraints au match nul face à l'Italie (1-1) après une égalisation de dernière minute de... Marco Verratti ! Le jeune milieu de terrain parisien, 20 ans, a marqué après un magnifique relais avec Gilardino dans la surface de réparation. C'est le premier but de Verratti en sélection.

Verratti égalise pour l'Italie :

74' : Le deuxième but allemand ! Les duettistes du Real Madrid Özil-Khedira se jouent de la défense française sur une action d'éclat. Le n°8 allemand sert un caviar à son coéquipier, qui trompe Lloris d'un extérieur du pied sous le ventre. Une action de grande classe.

Khedira profite du service d'Özil :

68' : Ribéry, très actif ce soir, est tout près d'inscrire un but face à ses "cousins" germains, mais sa reprise au premier poteau, sur un centre de Benzema, n'attrape pas le cadre.

64' : Valbuena continue de se mettre en évidence. Le Marseillais adresse une belle frappe enroulée qui vient mourir tout près de l'angle de la cage d'Adler. Toujours 1-1 au Stade de France.

60' : On connaît désormais l'affiche de la finale de la Coupe d'Afrique des nations, qui se déroule en Afrique du Sud. Elle opposera dimanche le Nigéria, qui a écrasé le Mali (4-1), au Burkina Faso, qui a arraché son billet aux tirs au but face au Ghana d'Asamoah Gyan (1-1, 3-2 aux tab). Malheureusement, les Burkinabé devront disputer cette finale sans l'une de leurs stars, le Rennais Jonathan Pitroipa, exclu en prolongation, à trois minutes de la fin.

Bancé inscrit le but de l'égalisation pour le Burkina :

55' : S'il y a eu deux vrais buts lors de France-Allemagne, il y a eu un "but fantôme" de Messi en Suède. Le quadruple Ballon d'Or a devancé la sortie d'Andreas Isaksson mais l'ancien gardien rennais est parvenu à revenir sur sa ligne pour dégager le ballon en retourné. L'arbitre assistant ne l'a pas signalé mais la ballon avait nettement franchi la ligne... L'Argentine s'est finalement imposée 3-2.

Messi marque un "but fantôme" :

50' : Egalisation allemande ! Capoue perd le ballon au milieu du terrain. Ilkay Gündogan récupère et se projette rapidement vers l'avant. Le milieu de terrain du Borussia Dortmund sert Thomas Müller sur le côté droit. L'attaquant du Bayern trompe Lloris d'une habile petite balle piquée. France - Allemagne : 1-1

22h02 : C'est reparti au Stade de France, avec un seul changement, côté français. Le Toulousain Etienne Capoue remplace le Parisien Blaise Matuidi, à 48h de PSG-Bastia au Parc des Princes.

Merkel et Hollande au micro (930x620)

© Capture d'écran TF1

21h56 : François Hollande et Angela Merkel font un détour par le micro de TF1. "Le sport correspond à cette belle idée de rapprocher les peuples", souligne le président de la République, qui a également commenté l'apport de Franck Ribéry : "il a bien compris ce qu'était le jeu allemand pour nous aider à marquer". De son côté, la Chancelière a conclu : "tout cela est aussi passionnant qu'un Conseil européen".

45'+1 : Après un début de match bien timide, les Bleus sont montés en régime et ont été logiquement récompensés avec l'ouverture du score (de la tête !) de Valbuena. Mais ce match amical de gala n'a sans doute pas encore livré son verdict. France - Allemagne : 1-0

44' : Valbuena ouvre le score ! Et de la tête s'il vous plaît ! "Petit vélo" profite d'une remise de la tête de Sissoko pour ouvrir le score, à la limite du hors-jeu, après un coup franc de Benzema qui avait terminé sa course sur la barre transversale d'Adler. France - Allemagne : 1-0

Valbuena ouvre le score pour la France :

39' : Le match n'étant pas exactement d'un fol intérêt, les twittos s'amusent aux jeux de mots d'un goût plus ou moins douteux. On retiendra celui de Moustache FC, qui souligne en plus le bon match du maître à jouer de la Nationalmannschaft et coéquipier de Benzema au Real Madrid, Mesut Özil, parfaitement intenable.

33' : Après un premier quart d'heure très poussif, les Bleus sont enfin entrés dans la partie et laissent moins le ballon aux Allemands. Mais ils pêchent encore dans la conclusion.

27': Première grosse occasion française ! Valbuena sert Benzema à la limite du hors-jeu mais l'attaquant du Real, hésitant, manque son duel avec le portier allemand, René Adler.

26' : Ribéry enflamme le Stade de France avec un grand pont sur Mertesacker. Mais la passe dans l'axe du Munichois est mal assurée et ni Benzema, ni Valbuena ne parviennent à tirer partie de cette action.

25' : C'est la pause également à Wembley et l'équipe d'Angleterre mène 1-0 face au Brésil. Wayne Rooney a inscrit le seul but de la rencontre à la 26e minute de jeu alors que, dix minutes plus tard, Neymar, tout seul au deuxième poteau, a manqué l'immanquable pour la Seleçao. En début de rencontre, Ronaldinho avait également raté un penalty, stoppé en deux temps par un impressionnant Joe Hart.

Ronaldinho manque un penalty :

Neymar rate sa frappe au deuxième poteau :



21' : La barre pour l'Allemagne ! Pert Mertesacker prend le dessus sur la défense française sur corner mais sa tête croisée achève sa trajectoire sur la barre transversale de Lloris, qui a réussi à dévier le cuir du bout des gants. Les Bleus souffrent...

17' : Sur les autres stades, il y a déjà des buts, notamment à Stockholm dans le choc entre la Suède de Zlatan Ibrahimovic et l'Argentine de Lionel Messi. Aucun des deux n'a marqué mais il y a eu des buts et l'Argentine mène sur le score de 3-1 à la mi-temps.

Higuain inscrit le 3e but argentin :

15' : Mis à part l'action d'Özil et quelques bonnes insispirations de Lloris, ce France-Allemagne est parti sur de tous petites bases...

6' : Première opportunité dans cette partie. Elle est pour l'Allemagne. Lancé dans le cœur de la défense française, Mesut Özil se heurte à l'excellente sortie de Hugo Lloris, qui jaillit pour écarter le danger.

sifflet vert
21h00 : C'est parti ! C'est le troisième France-Allemagne qui a lieu à Saint-Denis, et la Nationalmannschaft n'y a jamais marqué le moindre but (défaite 1-0 en 2001, match nul 0-0 en 2005).

20h58 : Les deux hymnes viennent de retentir dans un Stade de France qui affiche complet. Certains twittos, comme le nageur Amaury Leveaux, s'agacent du comportement des Bleus lors de "La Marseillaise".

Merkel et Hollande (930x620)

© Capture d'écran TF1

20h55 : Ce match de prestige se déroule sous les yeux du président de la République, François Hollande, et de la Chancelière allemande, Angela Merkel.

20h52 : Didier Deschamps a réservé une petite surprise pour ce match avec la titularisation sur le côté droit du néo-joueur de Newcastle, Moussa Sissoko, préféré au Parisien Jérémy Ménez. Franck Ribéry, à gauche, et Karim Benzema, au centre, complètent la ligne d'attaque française.

France : Lloris - Sagna, Koscielny, Sakho, Evra - Cabaye, Matuidi - Sissoko, Valbuena, Ribéry - Benzema. Allemagne : Adler - Lahm, Mertesacker, Hummels, Höwedes - Khedira, Gündogan - Müller, Özil, Podolski - Gomez.

20h50 : A chaque France-Allemagne, le souvenir de la demi-finale mythique de Séville remontent à la surface. Plusieurs de ses acteurs (le sélectionneur Michel Hidalgo, les joueurs Alain Giresse, Patrick Battiston et Marius Trésor) étaient les invités d'Europe 1 Soir, mercredi. A lire :Séville 1982, ce passé qui ne passe pas

20h47 : Avant la rencontre, la tribune de presse a été rebaptisée "Tribune Thierry Roland", en hommage à l'ancien commentateur historique des Bleus, décédé l'été dernier, lors de l'Euro.

20h45 : Après deux belles sorties l'automne dernier, en Espagne (1-1) puis en Italie (2-1), l'équipe de France entame son année civile 2013 par un match de prestige contre l'Allemagne, deuxième au classement Fifa. Cette rencontre est forcément particulière pour Franck Ribéry, star du Bayern Munich qui va retrouver face à lui plusieurs de ses coéquipiers en Bavière. A lire :Ribéry, boudé ici, adoubé là-bas