Leonardo se lâche sur l'arbitrage

  • A
  • A
Leonardo se lâche sur l'arbitrage
@ Capture d'écran Canal+
Partagez sur :

VIDÉO- Le directeur sportif du PSG s'en est pris violemment à l'arbitrage, après Montpellier-PSG.

On le savait cassant, Leonardo n'a pas trahi sa réputation, dimanche soir. Le directeur sportif du PSG a accusé l'arbitre Clément Turpin d'avoir "cassé le match en deux" avec l'exclusion du capitaine parisien Sakho dès la 10e minute lors de Montpellier-PSG (1-1).

"Les arbitres sont-ils pros ?"

Pour mieux expliquer sa critique, Leonardo est revenu sur l'action qui a poussé Monsieur Turpin à sortir un carton rouge. "Ça commence déjà avec une faute de l'attaquant (Charbonnier) sur Sakho, si on siffle, c'est fini, a-t-il dit sur Canal+ en commentant les images de l'action amenant le carton rouge. Ensuite il (Sakho) prend le maillot mais c'est vrai que l'attaquant le fait aussi. Après il (Charbonnier) frappe quand même. Au moment où il frappe, il a encore le maillot de Sakho dans la main".



Et Leonardo de jouer les Calimero : "j'ai peur qu'avec nous tout le monde regarde tout, tout le monde étudie tout, et contre nous il y a trop de détails qui jouent. Ce n'est pas bien, on n'est pas content, c'est un match complètement déterminé par ça. Après on a même risqué de gagner, parce qu'on a contrôlé le match à dix".

Regardez la faute de Sakho :

"Je ne suis pas contre l'arbitrage, je crois seulement qu'on doit bien réfléchir aux choses", a encore dit  Leonardo. "Je ne sais pas comment ça se passe avec les arbitres, s'ils sont professionnels, s'ils ont des contrats, s'ils sont indépendants, s'ils se préparent pendant la semaine, s'ils regardent les matches, si quelqu'un contrôle, je ne sais pas. Mais il me semble qu'il n'y a pas trop de préparation". Cette dernière phrase de Leonardo est de loin la plus violente.