Leonardo a-t-il bousculé l'arbitre ?

  • A
  • A
Leonardo a-t-il bousculé l'arbitre ?
@ DR
Partagez sur :

FOOT - Le directeur sportif du PSG explique pourquoi il n'a pas bousculé l'arbitre, dimanche soir.

Depuis dimanche soir et le match nul (1-1) contre Valenciennes, le directeur sportif du PSG, Leonardo, est la cible de toutes les critiques. Il est accusé d'avoir bousculé l'arbitre à la fin du match, dans les couloirs du Parc des Princes.

Il veut demander la suspension du délégué

"Je vous demande de bien regarder les images", exhorte Leonardo dans les colonnes du Parisien, mardi matin. "Toutes les images, pas seulement celles de Canal+, qui sont un peu bizarres, et regardez les au ralenti. Je viens pour parler avec l’arbitre. À ce moment-là, le délégué me bloque et me pousse vers l’arbitre. Du coup, je touche l’arbitre avec mon dos. Cela s’est passé exactement comme ça. Moi, je n’ai pas bousculé l’arbitre. D’ailleurs, l’arbitre ne se sent pas agressé. Il sait très bien ce qui s’est passé".



La meilleure défense, Leonardo le sait, c'est l'attaque. "Je n'ai pas compris l'attitude" du délégué (Marc-Gérard Biolchini). Et de porter des accusations : "vous savez, pour moi aussi, tout ça est bizarre. Pourquoi me pousse-t-il ?", s'interroge Leonardo. "Je vais vous dire une chose : c'est moi qui ai été agressé et je vais demander la suspension du délégué". 

Un an de suspension pour Leonardo ?

Même si Leonardo le conteste, ce geste pourrait être très lourd de conséquences. Selon l’article 2.9 du règlement, l'ancien joueur du PSG risquerait jusqu'à un an de suspension pour cette bousculade (le club parisien pourrait également se voir retirer un point au classement). "Je ne veux pas penser aux sanctions éventuelles", confie Leonardo.

Le délégué mis en cause par Leonardo nie avoir bousculé Leonardo. "A aucun moment. Les images sont assez claires", confie-t-il au Parisien. "En 20 ans, je n'ai jamais connu un acte d'une telle violence", poursuit-il. "A la mi-temps déjà, Leonardo était venu parler à l'arbitre. Je l'avais même empêché d'entrer dans le vestiaire car il était très énervé. C'est regrettable que tout cela se termine ainsi".