Coupe de France : le "truc extraordinaire" de Grenoble face à l'OM

  • A
  • A
Coupe de France : le "truc extraordinaire" de Grenoble face à l'OM
@ Jean-Pierre CLATOT/AFP
Partagez sur :

COUPE DE FRANCE - Les amateurs du GF38 ont éliminé l'OM aux tirs au but, dimanche soir (3-3, 5-4 tab).

Un but à la dernière minute de la prolongation, un ancien joueur du cru, Florian Thauvin, qui rate son tir au but, un club amateur qui renverse le leader de la Ligue 1 : le 32e de finale entre le Grenoble foot 38, ancien pensionnaire de l'élite tombé depuis en CFA (championnat de France amateur), et l'Olympique de Marseille, brillant champion d'automne, a offert tous les ingrédients d'une belle histoire de Coupe de France.

Grenoble sort l'OM aux tirs au but :



"C'est de la fierté, ils (les joueurs de Grenoble, ndlr) ont réalisé un truc extraordinaire ce soir (dimanche soir)", s'est félicité au micro d'Europe 1 l'entraîneur du GF38, Olivier Saragaglia. "Là, je ne m'en rends pas bien compte. On s'est dit qu'il fallait jouer les coups à fond. Après, il y a beaucoup de réussite, parce que Marseille, sur deux ou trois situations, aurait pu tuer le match mais ils ne l'ont pas fait. C'est aussi ça la Coupe, il faut avoir un peu de réussite, surtout pour sortir de grandes équipes comme l'Olympique de Marseille."

>> LIRE AUSSI : Coupe de France : Grenoble crée l'exploit en éliminant l'OM

Les joueurs grenoblois, portés par les 18.000 personnes du stade des Alpes, goûtaient cette éclatante sortie de l'anonymat, à l'image de leur milieu de terrain, Christopher Joufreau. "C'est merveilleux ce qui nous arrive, ce n'est que du bonheur. Franchement, ça se résume en un seul mot : bonheur", a insisté l'ancien joueur de Dijon. "C'est un exploit, battre les premiers de Ligue 1, c'est magnifique, on mérite cette qualification, on mérite cette victoire, on a fait un très bon match. C'est vrai que le scénario est extraordinaire aussi, on revient trois fois au score."

Diri face à l'OM (960x640)

© JP.Clatot/AFP

"Grâce au public, on a su dépasser nos limites." Car effectivement, non seulement le GF38 a éliminé l'OM, mais il a également réussi l'exploit de revenir au score à trois reprises. "On les a poussés dans leurs derniers retranchements", a souligné le Camerounais Fabien Tchenkoua. "Quand on perdait 1-0, on s'est dit qu'il y avait encore un coup à jouer. Après, dans la prolongation, quand on prend le troisième but, sincèrement, je me suis dit que ça allait être vraiment difficile. Il a fallu un exploit pour qu'on marque, pour qu'on passe."

Ce troisième but aux allures d'exploit est arrivé tout au bout de la prolongation, sur une tête du capitaine du GF38, Selim Bengriba. "On est très heureux. On a joué avec le cœur et un gros état d'esprit", a confié le héros du soir. "Grâce au public, on a su dépasser nos limites. On a arraché cette égalisation à l'énergie et au mental. Quand j'ai marqué, j'ai pensé à mes enfants et à ma femme, qui étaient dans les tribunes."

Sortir de l'ombre du rugby. Qualifié désormais pour les seizièmes de finale de la Coupe de France, le GF38 va attendre sereinement le tirage au sort, qui aura lieu lundi soir, à 19 heures. "On verra ce que nous réserve le tirage, mais on a d'ores et déjà fait un beau parcours", considère Selim Bengriba. "On va se reposer car la rencontre a été intense physiquement. On préparera le prochain match comme on a préparé celui-ci : sans pression, que ce soit le PSG ou une autre équipe. Ce ne sera que du bonus. La priorité, c'est le championnat. Il faut qu'on monte pour remplir ce stade à nouveau. Le football a sa place à Grenoble." L'affirmation est dite avec d'autant de force que, pendant que le GF38 descendait dans les limbes du football français, le Football club (oui, oui !) Grenoble rugby accédait lui au Top 14. Mais, dimanche, le stade des Alpes a montré qu'il pouvait vibrer aussi bien au rythme du ballon rond que du ballon ovale.