Le Raja Casablanca fait chuter Ronaldinho

  • A
  • A
Le Raja Casablanca fait chuter Ronaldinho
@ MAXPPP
Partagez sur :

COUPE DU MONDE DES CLUBS - Le club marocain affrontera le Bayern Munich, samedi soir, en finale.

Joueurs du Raja Casablanca (930x620)
Le duel attendu en finale de la Coupe du monde des clubs entre Franck Ribéry et Ronaldinho n'aura pas lieu. Le Raja Casablanca, champion en titre du pays hôte, le Maroc, a en effet créé la surprise, mercredi soir, en demi-finales, en battant l'Atlético Mineiro (3-1), poursuivant ainsi son étonnant parcours dans la compétition.

Le Raja disputait en effet son troisième match dans l'épreuve, après avoir déjà éliminé Auckland City (Nouvelle-Zélande) en barrages et Monterrey (Mexique) en quarts de finale. Mercredi soir, dans un stade de Marrakech chauffé à blanc, le club marocain, qui a pourtant changé d'entraîneur juste avant ce Mondial après une série de mauvais résultats, a fait chuter le dernier vainqueur de la Copa Libertadores, l'équivalent de la Ligue des champions en Amérique du Sud. Mouhcine Iajour a ouvert le score en début de deuxième période (51e) avant qu'un penalty transformé par Mohsine Moutouali ne mette les Marocains sur la voie du succès (83e), conclu dans le temps supplémentaire par le milieu de terrain centrafricain Vianney Mabidé.

Le Raja Casablanca domine l'Atlético Mineiro :

Ronaldinho avait pourtant permis aux siens de revenir au score sur un splendide coup franc (63e) mais son équipe a finalement dû s'incliner. A l'issue du coup de sifflet final, les joueurs du Raja, qui ont rarement l'occasion d'affronter des adversaires avec une telle aura et un tel palmarès, sont allés saluer un à un "Ronnie", en l'enlaçant parfois avec une révérence touchante. Certains ont même réussi à repartir avec un souvenir : le maillot, les chaussures et même le célèbre bandeau que l'ancien joueur du PSG porte dans les cheveux.

Les joueurs du Raja saluent Ronaldinho :

Supporters du Raja (930x620)

© REUTERS

Deuxième club africain de l'histoire à atteindre la finale de la Coupe du monde des clubs après le Tout Puissant Mazembé en 2010, le Raja espère désormais titiller le Bayern Munich, champion d'Europe et leader de Bundesliga. "Le rêve n’est pas près de s'arrêter, et nous ferons tout pour qu’il continue jusqu'au coup de sifflet de final contre le Bayern", a insisté Mouhssine Iajour, double buteur dans la compétition. "Nous n’abandonnons jamais, et cette équipe possède des ressources mentales inépuisables."

Dans son immense défi face aux Bavarois, le Raja pourra compter sur le soutien de ses bouillants supporters. Les performances du Raja lors de ce Mondial apportent une grande bouffée d'air frais au football marocain après la non-qualification des Lions de l'Atlas pour la Coupe du monde. Franck Ribéry et consorts sont prévenus : le Raja arrive lancé !