Le PSG sombre à 11 contre 9

  • A
  • A
Le PSG sombre à 11 contre 9
@ REUTERS
Partagez sur :

VIDÉO - Réduits à 9 contre 11, les Rennais ont réussi l'exploit de battre le PSG (2-1).

Après Saint-Etienne il y a 15 jours, c'est Rennes qui s'est imposé sur la pelouse du PSG. Sauf que cette fois, les Parisiens se sont inclinés (2-1) à... 11 contre 9. Incapable de prendre le dessus sur des Rennais, les hommes de Carlo Ancelotti peuvent perdre gros au classement.

La crise habituelle de novembre

Ancelotti
Après cette nouvelle défaite, Carlo Ancelotti n'a pas mâché ses mots après la rencontre. "Je n'ai pas peur de dire qu'on est en crise", a lâché le technicien italien. "Nous devons en sortir vite parce que le moment est difficile. Si on a du caractère, du professionnalisme, on en sortira, mais je ne suis pas inquiet pour le prochain match", a-t-il ajouté.

Tout est allé de travers pour le PSG qui a rapidement été mené sur une magnifique reprise en demi-volée d'Alessandrini, coutumier des buts splendides, son 4e en L1 pour sa première saison parmi l'élite (13e). Ni l'égalisation de Nene (20e), qui effectuait son retour après sa fracture de la pommette le 20 octobre, ni les exclusions de Costil, pour une faute sur Ménez (25e), et de Makoun pour un 2e carton jaune (52e) n'ont toutefois aidé les Parisiens, de nouveau surpris sur un coup franc de Féret (34e).

Est-ce le fameux syndrome automnal du Paris SG? Cette chute brutale des hommes de Carlo Ancelotti a en tout cas de quoi interpeller et après avoir critiqué l'arbitrage et l'exclusion de Sakho à Montpellier (1-1), le 11 novembre, les responsables du PSG pourront difficilement se plaindre cette fois-ci des décisions de M. Fautrel alors qu'ils avaient toutes les cartes en main pour dominer les Bretons.

Rennes

Tout va bien en revanche pour Rennes, qui remonte petit à petit au classement avec ce 3e succès consécutif. Les Rennais pourront dire un grand merci à Cheikh Tidiane N'Diaye, le gardien remplaçant qui a réalisé un match exceptionnel.