Le PSG se fait plaisir face à Zagreb

  • A
  • A
Le PSG se fait plaisir face à Zagreb
@ REUTERS
Partagez sur :

LIGUE DES CHAMPIONS - Le PSG s'est imposé (4-0) face au Dinamo Zagreb, mardi soir.

Une bonne seconde période. Après 45 premières minutes un peu tristes (pour ne pas dire ennuyeuses), le PSG a déroulé en deuxième période pour finalement s’imposer (4-0) contre le Dinamo Zagreb. Avec le match nul (0-0) entre le Dynamo Kiev et le FC Porto, Paris revient à une longueur des Portugais. La finale annoncée du groupe A aura donc bien lieu le 4 décembre prochain, au Parc des Princes.

>>> Revivez les meilleurs moments de PSG-Zagreb

Verratti

Celui qui a bien mérité sa douche : Verratti. En première période, les joueurs de Carlo Ancelotti étaient incapables d'élever leur niveau de jeu. Entré à la pause à la place de Sissoko, Marco Verratti a tout changé. Des contrôles parfaits, des déviations en première intention et des passes au millimètre. A seulement 20 ans, l'ancien joueur de Pescara est en train, petit à petit, de s'imposer au sein de l'effectif parisien.

Le geste technique. On aurait très bien pu mettre dans cette rubrique l'une des quatre passes décisives de Zlatan Ibrahimovic. Mais Jérémy Ménez, lui aussi, s'est illustré, mardi soir au Parc des Princes. A la 65e minute, l'international français récupère le ballon à l'entrée de la surface de réparation. D'un magnifique crochet, il élimine le défenseur avant de fixer le gardien d'un plat du pied. L'enchaînement rêvé.

Jérémy Ménez marque le troisième but (à partir de 0'34) :

Zlatan passeur. Ibrahimovic sait marquer des buts. Depuis son arrivée dans la capitale, il l'a déjà montré à 12 reprises (10 buts en Ligue 1 et 2 en Ligue des champions). Mais il sait aussi délivrer quelques caviars à ses coéquipiers. Mardi soir, c'est lui qui a été le dernier passeur sur les quatre buts de son équipe. Avant lui, seuls trois autres joueurs avaient réussi un tel exploit en Ligue des champions : Martins, Giggs, et Govou.

Ibrahimovic-6

La pensée du jour. "On aurait pu en marquer deux de plus, mais 4-0, c'est bien", a déclaré Zlatan Ibrahimovic au micro de Canal + juste après la rencontre. Pour l'attaquant suédois, "4-0, c'est bien". Autrement dit, il aurait bien pu faire la gueule si Paris ne s'était imposé "que" 2-0. Qui a dit qu'il était exigeant ?