Le PSG n'y arrive toujours pas

  • A
  • A
Le PSG n'y arrive toujours pas
Zlatan Ibrahimovic a parfois semblé bien seul sur la pelouse du Parc des Princes.@ MAXPPP
Partagez sur :

FOOT - Le club parisien a concédé son troisième matche nul de suite face à Bordeaux (0-0).

Il est certes encore un peu trop tôt pour parler de crise. Mais avec trois matches nuls en autant de rencontre depuis le début du championnat, l’ultra-ambitieux PSG est déjà en difficulté. D’autant que dimanche soir face à Bordeaux (0-0), les hommes de Carlo Ancelotti ont rendu une copie des plus pâles. La première sanction est d’ailleurs venue des tribunes, avec un bronca fort nourrie dès le coup de sifflet final.

ibra

Ibrahimovic n’y change rien. Après son doublé de la première journée et son forfait lors de la deuxième, Zlatan Ibrahimovic était attendu comme le sauveur du PSG. Les Bordelais étaient prévenus, et le Suédois a été bien pris par la défense girondine. Par deux fois, sur un coup de canon sur coup franc (chronométré à 126 km/h) et sur une belle frappe enroulée du gauche, il a rappelé qu’il restait un joueur de grande classe. Mais il s’est étiolé au cours de la seconde période, s’agaçant souvent de la performance de ses coéquipiers. Connaissant le caractère sanguin du garçon, le coup de gueule n’est pas loin.

rabiot

Rabiot au milieu des stars. On peut avoir dépensé 130 millions d’euros pour recruter les joueurs, et titulariser un milieu de terrain d’à peine 17 ans, formé au club. La présence dès le coup d’envoi dans les rangs parisiens du jeune Adrien Rabiot a en tous cas surpris pas mal de monde. Fallait-il y voir un avertissement lancé à des stars pas assez impliquées ? Toujours est-il que le jeune homme à la chevelure ébouriffée, pas franchement inhibé, n’a pas démérité. Sans faire de miracles.

Des nuls à la pelle. Le PSG version 2011-2012 semble s’être fait une spécialité des matches nuls. Ainsi, si l’on ajoute aux trois matches du championnat les quatre matches amicaux précédents, cela fait la bagatelle de sept rencontres consécutives conclues sur un score de parité. Le plus inquiétant, c’est que les deux dernières rencontres se sont terminées sans but. La force de frappe potentielle des Parisiens n’est donc pour l’heure que théorique. Les plus optimistes avanceront que le PSG est toujours invaincu. Ils ne seront pas nombreux.

Gilot avait fait tourner. Francis Gillot l’a avoué sans ambages à l’issue de la rencontre : il avait monté une équipe défensive. La défense à cinq a dans ce cadre parfaitement rempli son rôle. L’entraineur girondin avait même pris le luxe de faire tourner son effectif dans la perspective du match retour de Ligue Europe de jeudi soir face à l’Etoile rouge de Belgrade. Les Girondins pointent à la quatrième place du classement, à deux points de l’OM, et à quatre  points devant leurs adversaires du jour.