Le PSG, la tête de turc des arbitres ?

  • A
  • A
Le PSG, la tête de turc des arbitres ?
@ MAXPPP
Partagez sur :

LA POLÉMIQUE - Le PSG se plaint souvent de l'arbitrage. A tort ou à raison ?

Dimanche soir, le PSG n'a pas fini le match à 11 contre Valenciennes (1-1). Une fois de plus. Si le règlement stipule que les joueurs n'ont absolument pas le droit de toucher l'arbitre, Alexandre Castro a tout de même fait preuve d'une extrême sévérité en expulsant Thiago Silva, juste avant la mi-temps. Après la rencontre, Leonardo, Carlo Ancelotti mais aussi des joueurs comme Blaise Matuidi se sont plaints de l'arbitrage. Est-ce que le corps arbitral est anormalement sévère avec le club de la capitale ? Europe1.fr ouvre le débat.

OUI : "On tape toujours plus sur les premiers"

Victor Dhollande-Monnier, de la rédaction d'Europe1.fr

PSG
"Dimanche soir, Alexandre Castro a totalement faussé l'issue de la rencontre entre le PSG et Valenciennes en expulsant injustement le Brésilien Thiago Silva. Si on regarde le règlement du football professionnel, les joueurs n'ont effectivement pas le droit de toucher à l'arbitre. Mais Thiago Silva n'a eu aucun geste violent envers lui. Même remarque pour l'expulsion limite limite de David Beckham, la semaine dernière à Annecy face à Evian. Est-ce que les arbitres n'ont pas cette fâcheuse manie d'être plus durs avec le leader, plus sévères avec les stars comme Ibrahimovic, Thiago Silva ou "Becks" ? Au vu de la saison, une seule réponse s'impose : oui ! A croire que le coup de de sifflet serait fait pour rétablir, ou du moins atténuer les écarts qui existent cette saison entre le PSG et les autres équipes".


NON : "Paris, le Calimero de la Ligue 1"

Julien Froment, du service des sports d'Europe 1

PSG-2
"Le PSG a-t-il vraiment besoin de ça ? Quasiment assuré d’être sacré champion de France pour la troisième fois de son histoire, et ce 19 ans après son dernier titre, Paris s’empêtre volontairement dans des polémiques arbitrales qui n’ont pas lieu d’être. Certes le dernier incident en date, la bousculade du Brésilien Thiago Silva sur l’arbitre Alexandre Castro (face à Valenciennes 1-1), ne méritait peut-être pas l’expulsion du défenseur. Mais que dire du comportement de Leonardo, qui a scandaleusement poussé ce même arbitre à l’issue de la rencontre ? Si la première place au classement est amplement méritée, celle – guère reluisante – de 19ème rang au classement du fair-play (6 cartons rouges et 69 jaunes) l’est tout autant, quand on refait le film de la saison. A trois journées du terme, Paris n’a pas besoin de jouer les Calimero de la Ligue 1. S’il veut être traité en champion, il doit se comporter comme tel sur et hors des terrains".

>>> A VOIR : L'expulsion de Thiago Silva

>>> A VOIR : Quand Leonardo bouscule l'arbitre