Le PSG fait-il partie des favoris ?

  • A
  • A
Le PSG fait-il partie des favoris ?
Ibrahimovic, Lucas et Cavani, trois arguments de taille pour la Ligue des champions.
Partagez sur :

LA POLÉMIQUE - Le PSG défie l'Olympiakos, mardi. Paris a-t-il les moyens de gagner la C1 ?

Les fans du PSG attendent avec impatience la reprise de la Ligue des champions. Pour leur retour dans la cour des grands après huit ans d’absence, les joueurs de Carlo Ancelotti ont fait plus que jouer les seconds rôles. Paris est même passé tout près des demi-finales, éliminé de justesse par le Barça. Avec leur nouvelle recrue de luxe, l’Uruguayen Edinson Cavani, le PSG veut faire au moins aussi bien. Mais Paris fait-il déjà partie des favoris ? Europe1.fr ouvre le débat.


"OUI : le PSG a l'effectif pour"

Par Nicolas ROUYER

Matuidi
"Lors du tirage au sort de la phase de groupes de la Ligue des champions, le 29 août dernier, les ténors du premier chapeau voulaient éviter un club du deuxième : le PSG. Et pour cause, le club champion de France en est devenu un, de cador. Il a fallu pour cela deux tours, et même simplement deux matches la saison dernière (l'aller contre Valence et le retour à Barcelone) pour convaincre la planète football que la PSG version Qatar était taillé pour l'Europe, comme l'a souligné un jour maladroitement son ancien directeur sportif, Leonardo.

A l'époque - et surtout lors du match retour au Camp Nou -, un joueur avait fait défaut au PSG : un tueur des surfaces pour épauler "Ibra". En recrutant Edinson Cavani lors du dernier mercato, le PSG a comblé ce manque. Et comme Thiago Silva est resté et que Lucas commence à se réveiller, Paris dispose d'un effectif cinq étoiles, que Laurent Blanc commence à maîtriser, comme l'a montrée la démonstration de vendredi dernier, à Bordeaux. La chance s'en est mêlée : le tirage au sort a en effet offert aux Rouge et Bleu une première phase aux allures de tour de chauffe, avec Benfica, Anderlecht et l'Olympiakos. Sauf cataclysme, le PSG sera encore là au printemps. Là où il pourra se frotter à Manchester United, le Bayern ou Barcelone. Des équipes qu'il peut aujourd'hui regarder dans les yeux".

-----------------------------------------------------------------------------------

"NON : le PSG est encore un outsider"

Par Victor DHOLLANDE-MONNIER

"L'année dernière, Paris a surpris tout le monde en tenant tête au Barça au stade des quarts de finale. Les coéquipiers de Zlatan Ibrahimovic avaient même failli sortir la bande à Lionel Messi. Mais cette année, la donne sera bien différente. Avec Monaco, un concurrent de taille en championnat, les joueurs de Laurent Blanc laisseront certainement beaucoup de forces pour conserver leur titre. Et puis le nouvel entraîneur Laurent Blanc va devoir faire ses preuves sur la scène européenne.

Supporters-PSG-2

Pour sortir d'un groupe très abordable (avec Benfica, Anderlecht et l'Olympiakos), a priori aucun souci pour un club qui possède un duo Ibrahimovic-Cavani extrêmement prometteur. Mais le titre suprême, objectif non dissimulé des dirigeants qataris, l'effectif du PSG semble encore un peu court. Pour soulever la coupe aux grandes oreilles, il faudra forcément battre des grosses écuries comme le Bayern Munich ou les Espagnols du Real Madrid et du FC Barcelone. Si Paris est capable d'un exploit, le groupe paraît encore jeune pour aller jusqu'au bout. Cette année encore, le PSG fait plus partie d'un deuxième groupe, celui des outsiders, aux côtés de Manchester City, la Juventus Turin ou le Borussia Dortmund".