Le PSG a découvert Ibrahimovic en 2012

  • A
  • A
Le PSG a découvert Ibrahimovic en 2012
@ REUTERS
Partagez sur :

RÉTRO - Arrivé l'été dernier, Zlatan Ibrahimovic affole tous les compteurs en Ligue 1.

Depuis quelques années, les amateurs de foot critiquaient souvent la Ligue 1. Trop ennuyeuse pour ne pas dire soporifique, pas assez spectaculaire, pas assez de buts… Et Zlatan est arrivé. En quelques mois, le géant suédois (1,95 m pour 95 kilos) a enflammé le championnat français. Pas de période d'adaptation pour l'ancien avant-centre du Milan AC. Après 18 journées, il a déjà marqué 17 buts. Retour sur le phénomène Zlatan. 

Des étincelles dès le premier Clasico

Le 18 juillet dernier, il débarque dans la capitale comme une star hollywoodienne. Présenté au public parisien, devant la Tour Eiffel, sur le parvis du Trocadéro, s'il vous plaît ! Après une courte préparation estivale, Zlatan dispute sa première rencontre officielle en Ligue 1, le 11 août contre Lorient, au Parc des Princes. Premier match et… premier doublé histoire de sauver ses coéquipiers d'une première déroute (2-2 à l'arrivée). Deux buts, des contrôles impeccables, une impression de supériorité sur ses adversaires,… Bref, le ton est donné.

Ibrahimovic-6

Deux mois plus tard, Zlatan Ibrahimovic découvre son premier Clasico, le 8 octobre au Stade Vélodrome. Après avoir connu les Barça-Real et les Inter-Milan, "Ibra" n'est pas vraiment impressionné par les Marseillais. Ce soir-là, il impressionne définitivement le public français en marquant deux buts totalement fous. Une reprise de volée façon high kick Zlatan et un coup franc de plus de 25 mètres. 



Le moindre geste de Zlatan est disséqué sous tous les angles. Quand il marque une retournée acrobatique de plus de 30 mètres avec la Suède contre l'Angleterre (à revoir ici en vidéo), toute la presse s'enflamme. Même quand il prend un carton rouge, c'est également un déchaînement médiatique. Le 2 novembre dernier, le PSG s'incline (2-1) contre Saint-Etienne. A la 69e minute de jeu, il lève un peu trop haut sa jambe et heurte la poitrine du gardien Stéphane Ruffier. Il prend deux matches de suspension et provoque une volée de réactions. Rebelotte un mois plus tard, lors de PSG-Lyon. Cette fois, il essuie ses crampons (volontairement ou pas ?) sur le visage de Dejan Lovren. Admiré ou détesté, Ibrahimovic ne laisse jamais indifférent.

Le record de Skoblar en ligne de mire

Zlatan Ibrahimovic, 930

© REUTERS

Avec déjà 17 buts en 15 rencontres, Ibrahimovic est sur des bases impressionnantes. A ce rythme-là, l'ancien Milanais pourrait passer la barre des 30 buts à la fin de saison. Le dernier buteur à avoir dépassé cette fameuse barre, c'était Jean-Pierre Papin en 1990. Et s'il continue à cette cadence, Zlatan pourrait aussi titiller Carlos Bianchi (37 buts avec le PSG en 1978) et peut-être même s'attaquer au record suprême de Josip Skoblar (44 buts avec l'OM en 1971). Entre l'engouement qu'il suscite et ses incroyables performances, le PSG ne peut plus se passer de lui désormais. Ça tombe plutôt bien, nous non plus.