Le petit guide de la CAN 2012

  • A
  • A
Le petit guide de la CAN 2012
@ Montage REUTERS
Partagez sur :

FOOT - La Coupe d'Afrique des nations est ouverte. Europe1.fr vous présente la compétition.

Une édition coorganisée. Quatre groupes de quatre équipes, deux équipes qualifiées par groupe, quatre stades et une phase à élimination directe débutant par des quarts de finale, voilà résumée la formule de la 28e édition de la Coupe d'Afrique des nations. Comme l'Euro de juin prochain, qui se disputera en Ukraine et en Pologne, la compétition est coorganisée par deux pays, le Gabon et la Guinée équatoriale. C'est la deuxième fois dans l'histoire de la CAN, après l'édition 2000, organisée conjointement par le Ghana et le Nigeria.

Découvrez l'hymne officiel de la CAN 2012 :

Des géants absents. Cette CAN présente une particularité. Elle va se disputer sans tenant du titre. En effet, l'Egypte, triple vainqueur sortant de l'épreuve, ne s'est pas qualifiée. C'est le cas également du Cameroun de Samuel Eto'o, auteur d'une campagne de qualification chaotique. L'Afrique du Sud, vainqueur de la France lors du premier tour de la dernière Coupe du monde, n'a pas réussi non plus à décrocher son billet. Présents au Mondial 2010, l'Algérie et le Nigeria seront également absents. En revanche, cette CAN 2012 sera la première pour la Guinée équatoriale, pays hôte, le Bostwana et le Niger.

La Côte d'Ivoire en favorite. Les absences conjuguées de l'Egypte et du Cameroun font de la Côte d'Ivoire le grand favori de l'épreuve. Avec Didier Drogba en leader et d'autres éléments rodés aux joutes de la Premier League (Gervinho, Yaya et Kolo Touré), la sélection entraînée par François Zahoui possède cette année tous les atouts pour inscrire à nouveau son nom au palmarès après 1992. Situés dans sa moitié de tableau, le Sénégal et son impressionnante armada offensive (Moussa Sow, Demba Ba, Souleymane Camara, Papiss Cissé, Issiar Dia, Mamadou Niang) seront les outsiders numéros un de la compétition. Dans le bas du tableau, le Maroc d'Eric Gerets, placé dans le groupe le plus relevé avec la Tunisie, et le Ghana d'André Ayew semblent les mieux armés.

La "Françafrique". Comme L'Equipe Mag le souligne sur sa Une, samedi, les liens entre la France et l'Afrique sont encore très forts dans le monde du football. L'Hexagone est ainsi le pays qui fournit le plus de joueurs à la compétition (devant... le Soudan), avec 61 représentants, 48 évoluant en Ligue 1, 11 en Ligue 2 et même 2 en CFA. Et, sur les seize pays qualifiés, cinq ont des sélectionneurs français : Rolland Courbis (Niger), Michel Dussuyer (Guinée), Alain Giresse (Mali), Hervé Renard (Zambie) et Gernot Rohr (Gabon). Ils chercheront à rejoindre dans l'histoire Roger Lemerre, dernier entraîneur français à avoir remporté l'épreuve, avec la Tunisie, en 2004.

Gaguie, la mascotte. A chaque compétition, sa mascotte. Et la CAN n'échappe à la règle. Et c'est en présence des présidents des deux pays coorganisateurs, que, le 16 septembre dernier, Gaguie a été dévoilée. Gaguie, dont le nom reprend les deux premières syllabes des deux pays, est un gorille. "Gaguie symbolise les efforts de protection (de la forêt équatoriale) consentis par les autorités des deux pays", a expliqué, lors d'une conférence de presse, le haut commissaire du comité d'organisation de la CAN (Cocan), Jules Marius Ogoué Bandza. En plus d'être un symbole en peluche, Gaguie a le rythme dans la peau.

Gaguie danse lors de sa présentation officielle :

La CAN épinglée. Les ONG One, confondée par le chanteur de U2, Bono, et EG Justice, ont dénoncé cette semaine la "corruption" entourant la CAN, et demandé à l'Union européenne d'adopter des "lois de transparence" sur les investissements en Afrique. "Alors que les stars africaines des clubs de football européens s'apprêtent à participer à la CAN au Gabon et en Guinée équatoriale", les deux ONG "appellent l'UE à adopter rapidement de nouvelles règles qui forceraient les sociétés multinationales opérant en Guinée équatoriale à publier les paiements, en argent ou en nature, faits au gouvernement en contrepartie de l'exploitation du pétrole". En 2010, la Guinée équatoriale était le huitième pays d'Afrique au classement des pays producteurs de pétrole.

De retour en 2013. Le pays qui sera sacré le 13 février prochain à Libreville ne restera champion d'Afrique qu'un an seulement. En effet, pour éviter la collusion calendaire avec l'Euro et la Coupe du monde, la CAN se disputera dorénavant les années impaires. La décision, prise l'an dernier par la Confédération africaine (CAF), sera effective l'an prochain avec une CAN 2013 qui se disputera en Afrique du Sud. Alors que celle-ci était initialement prévue en Libye, la CAF a décidé de la délocaliser au Sud du continent en raison des troubles politiques dans le pays. La sélection libyenne, elle, sera présente cette année à la CAN.